Les nouveaux mécènes [numéro double juillet/août]

Le mécénat ne date pas d’hier. Du temps jadis où de riches bourgeois accueillaient dans leurs sous-pentes des artistes méconnus qui payaient leurs loyers avec des toiles, avec à la clé quelques bonnes surprises. Aux temps modernes où des multinationales créent des fondations pour promouvoir l’art...et/ou l’égo du dirigeant. Ou pourquoi pas être en mesure d’ajouter quelques lignes sur un bilan social. Mais ne tombons pas trop vite dans le cynisme facile, ni dans de savants calculs socio-fiscaux.

Lire l'édito

Abonnez vous