Actualités pour REVUE DE PRESSE

  • 25
    07

    Benoît Serre était interrogé sur la réforme du code du travail en cours. Il est longuement revenu sur les positions de l'ANDRH et le sondage exclusif " #RentréeSociale 2017, réformes du droit du travail : LES DRH PRENNENT LA PAROLE ! " réalisé auprès de ses adhérent.e.s.

    Lire la suite

  • 24
    02
    Pour les DRH, la branche professionnelle constitue le niveau décisionnaire pertinent en matière de politique de formation (sondage ANDRH)

    « L’ANDRH [ 2]ne fait pas de politique et elle n’est pas là pour apprécier ou non les programmes des candidats à la présidentielle. Nous raisonnons en effet sur la technique RH dans la perspective des intérêts des personnes et des entreprises. » Jean-Paul Charlez, président de l’ANDRH, et DGRH du groupe Étam, a présenté, lors d’un point presse le 22 février, les résultats d’un sondage Présidentielles 2017, les DRH prennent la parole, réalisé du 5 janvier au 5 février 2017 auprès des adhérents de l’association.

    Lire la suite

  • 23
    02
     Présidentielles 2017, les DRH prennent la parole !

    L’ANDRH présentait mercredi 22 février, les résultats d’un sondage exclusif réalisé auprès des adhérents de l'ANDRH lors d'une conférence de presse. Les DRH qui se sentent très concernés par les échéances électorales de 2017 anticipent un impact significatif sur la pratique de leur métier à court et moyen terme.

    Lire la suite

  • 23
    02
    Jean Paul Charlez invité de France Info - visionnez son interview

    Jean-Paul Charlez, président national de l'ANDRH, était l'invité de Jean Leymarie, mercredi 22 février sur France Info. Retrouvez " L'interview éco " en vidéo ci-dessous.

    Lire la suite

  • 19
    09

    L'ANDRH et la Loi Travail dans la presse


    Article publié le 19 Sept 2016

    L’ANDRH livrait le jeudi 8 septembre, le point de vue des professionnels RH sur la dernière version de la Loi Travail lors d'une conférence de presse. Retrouvez ci-dessous les articles et commentaires de la presse nationale.

    Lire la suite

  • 4
    04

    Le président de l’ANDRH revenait, mardi 30 mars, sur France Info sur le projet de loi travail, un projet « parfois mal expliqué et donc mal compris ». Il détaille le projet dans ses principaux points (accords et dialogue en d’entreprise, consultation, relation sociale, CPA, etc.) et rappelle que « les intérêts des salariés et des entreprises ne sont pas opposés ». Retrouvez en vidéo l’intégralité de son interview.

    Lire la suite

  • 17
    03

    Par Anne Bariet, Actuel RH, le 17 mars 2016

    Si la dernière version du projet de loi El Khomri semble satisfaire les DRH, notamment en raison du maintien de la négociation d’entreprise pour fixer les normes sociales, ils pointent quelques incompréhensions et quelques ratés. Le lobbying des DRH lors des débats parlementaires fonctionnera-t-il ?

    Les modifications apportées au projet de loi Travail répondent-elles aux attentes des DRH ? A l’image des syndicats, tous les professionnels des ressources humaines ne sont pas sur la même ligne. Ses opposants, à l’instar de Stéphane Fayol, DRH en transition, dénoncent un texte "sans ambition" et "décousu", malgré "l’élan initial donné par Robert Badinter et Jean-Denis Combrexelle". Dominique Olivier, DRH de Bosch France, avoue, de son côté, qu’il "reste incompréhensible vu de l’étranger". Mais ses partisans apprécient que les amendements n’aient pas dénaturé le projet initial. Parmi les points forts, ils citent sans hésiter la "primauté donnée à la négociation d’entreprise". "Soit l’ADN du projet de loi", insiste Jean-Christophe Sciberras, directeur des affaires sociales du groupe Solvay et ancien président de l’ANDRH. Les DRH, experts en négociation sociale, seront, en effet, en première ligne sur le sujet. Mais la question ne les effraie pas. "Les intérêts respectifs de l’entreprise et des salariés ne sont pas forcément contradictoires", observe Jean-Paul Charlez, président de l’ANDRH et DRH du groupe Etam. Y compris pour la négociation d’accords "offensifs" en faveur de l’emploi permettant de moduler temporairement le temps de travail.

    Lire la suite

  • 17
    03

    Propos recueillis par Jean-François Rio et David Giraud - Liaisons Sociales

    PARIS, 15 mars 2016 - Stéphane Béal, directeur du département droit social du cabinet Fidal, et Jean-Paul Charlez, président de l’ANDRH et DGRH d’Etam, réagissent aux principales modifications apportées, le 14 mars, par le gouvernement au projet de loi travail porté par Myriam El Khomri.

    Liaisons Sociales : Quel regard portez-vous sur les correctifs apportés par l'exécutif dans le projet de loi Travail (1)?

    Stéphane Béal : Globalement, peu de choses ont changé. Fondamentalement, le texte reste le même. Sauf pour le dispositif permettant aux entreprises de moins de 50 salariés de recourir aux forfaits annuels (jours ou heures) en l’absence d’accord collectif (entreprise/branche), sur lequel le gouvernement est revenu, ce qui est dommage. Une partie des salariés sont demandeurs de cette souplesse, et pour les abus, il faut rappeler que des garde-fous demeurent. L'accord du salarié est toujours obligatoire notamment. Cependant, il n'est pas exclu que le sujet revienne sur le devant de la scène, notamment après le passage au Sénat. J'y suis favorable.

    Jean-Paul Charlez : Je suis dans l'attente de la version définitive, mais globalement nous sommes en présence d'un texte intelligent et courageux. Les grands principes ont été sauvegardés, notamment celui de donner davantage de poids à la négociation collective afin de favoriser le dialogue social. Mieux : j'estime que le projet de loi a été hier enrichi par des mesures importantes - sur le CPA, la garantie jeunes…-, et débarrassé de ses "irritants" inutiles.

    Lire la suite

  • 18
    02
    Jean-Paul Charlez, président national de l'ANDRH, interviewé sur le thème de la rupture conventionnelle

    Jean-Paul Charlez sera interviewé dans le cadre de l'édition nationale de France 3, lundi 22 février entre 19h30 et 20 heures.

    Lire la suite

  • 12
    02

    Brève du site actuEL-RH, suite à la position de l'ANDRH sur le rapport Badinter

    Lire la suite

Fermer Plan du site