Liste des actualités

#Cancer et Emploi : L’ANACT, les ARACT et l’ANDRH agissent : Découvrez la charte des 11 engagements

Catégories : par ANDRH, le 17 Mai 2017

En France, 3 millions de personnes vivent avec ou après un diagnostic de cancer .Sur 1000 nouveaux cas de cancers diagnostiqués chaque jour, 400 exercent une activité professionnelle 30% perdent ou quittent leur emploi dans les 2 ans.

cancer-et-emplois_nivoslider_embed

L’ANACT, les ARACT et l’ANDRH agissent : Découvrez la charte des 11 engagements élaborée par et pour les entreprises : des réponses concrètes ! Pour Laurence Breton Kueny, Vice-présidente de l'ANDRH « La prise en compte des évolutions démographiques et sociales et de la responsabilité des entreprises est une priorité des professionnels des ressources humaines. L’amélioration de l’accompagnement des salariés touchés par le cancer et la promotion de la santé sont ainsi un enjeu pour toutes les entreprises, quels que soient leur taille ou leur secteur d’activité.»

Dans la presse

inca_logo_femme_actuelle

Des entreprises facilitent le retour au travail après un cancer

inca_QUOTIDIEN_DU_MEDECIN

Cancer : l'INCa et 10 entreprises signent une charge en faveur de l'emploi des malades

inca_logo_pourquoidocteur

Cancer : 11 acteurs s’engagent pour favoriser le retour à l’emploi

inca_senoiractu_9926174

Cancer : onze engagements pour le retour à l'emploi des malades

Le communiqué de presse

Maintien et retour à l’emploi des personnes atteintes d’un cancer : signature d’une charte d’engagements par les entreprises

Aujourd’hui en France, 3 millions de personnes vivent avec ou après un diagnostic de cancer. Sur 1000 nouveaux cas de cancers diagnostiqués chaque jour, 400 concernent des personnes en activité professionnelle. Souvent mal anticipé par les managers et les salariés, le retour en emploi des personnes malades fragilise au quotidien l’organisation de l’entreprise. Dans les deux ans qui suivent le diagnostic de cancer : 30% perdent ou quittent leur emploi, et parmi les personnes au chômage au moment du diagnostic, 1 sur 3 retrouve un emploi.

Afin d’améliorer le maintien et le retour en emploi des personnes malades, une charte de bonnes pratiques a été signée hier à l’Institut national du cancer (INCa), par dix entreprises et collectivités qui souhaitent s’engager de façon opérationnelle à améliorer l’accompagnement des salariés touchés par un cancer.

Elaborée dans le cadre du Club des entreprises, animé conjointement par l’Institut national du cancer, l’Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH), l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) et son réseau des associations régionales (Aract), cette charte propose aux entreprises signataires onze engagements pour améliorer l’accompagnement des salariés touchés par le cancer et promouvoir la santé.

Elle est structurée autour de 4 thèmes d’amélioration : accompagner le salarié dans le maintien et le retour en emploi ; former et informer les parties prenantes de l’organisation ; promouvoir la santé ; évaluer et partager.

Ils s’engagent :

AFNOR, Association nationale des directeurs des ressources humaines, Bordeaux Métropole, Carrefour, Casino, Eurodisney, Fermiers Landais, Institut national du cancer, Sanofi et Sanofi R&D.

« La prise en compte des évolutions démographiques et sociales et de la responsabilité des entreprises est une priorité des professionnels des ressources humaines. L’amélioration de l’accompagnement des salariés touchés par le cancer et la promotion de la santé sont ainsi un enjeu pour toutes les entreprises, quels que soient leur taille ou leur secteur d’activité. Cette collaboration avec l’Institut national du cancer pour identifier et diffuser de bonnes pratiques, pragmatiques, inclusives et innovantes s’inscrit dans l’ADN de l’ANDRH, communauté de référence des professionnels RH depuis sa création en 1947. »

IMG_8639

Laurence BRETON-KUENY, Vice-présidente de l’ANDRH.

« Nous avons pour ambition de guérir plus de malades mais aussi de limiter les conséquences sociales et économiques de la maladie, qui restent très importantes, et de faciliter la prise en compte du cancer dans le monde du travail. Nous avons donc décidé d’accompagner les entreprises en ce sens et de créer un Club des Entreprises. J’ai souhaité mettre à disposition des entreprises volontaires un cadre de partage, de réflexion et d’échange en y associant des chercheurs pour poser les constats et asseoir leurs actions. De ce travail est née la volonté de proposer une démarche pragmatique qui guide les entreprises. Aujourd’hui la signature de ces 11 engagements par des entreprises de tous secteurs et de toutes tailles et des employeurs publics, marque leur volonté forte d’améliorer la situation des personnes actives touchées par un cancer. »

Thierry BRETON, Directeur général de l’Institut national du cancer.

« Commerçant responsable, Carrefour s’efforce d’offrir à chacun la possibilité de s’épanouir dans son travail tout au long de sa carrière. Pour cela, l’enseigne privilégie quotidiennement le dialogue social, l’écoute et la qualité de l’environnement de travail. C'est pour cette raison que Carrefour France s'engage auprès de l'Institut national du cancer en signant la charte "Emploi & Cancer" afin d'améliorer la perception de la maladie dans l’entreprise et de développer des approches collectives, permettant de mieux prendre en considération les besoins spécifiques des personnes touchées. »

Christophe LABATTUT, Directeur Santé au Travail Carrefour France, Directeur Achats Investissements et Maintenance France.

« Pour faciliter le retour et le maintien en emploi des salariés malades, nous avons accepté de nous questionner sur notre organisation. Ils sont maintenant mieux accompagnés. Notre démarche d’amélioration des conditions de travail porte ses fruits et le nombre de licenciement pour inaptitude baisse. C’est un succès, à la fois pour les salariés et l’entreprise. »

Patrice MERCIER, Ergonome, Fermiers Landais.

« Nous nous réjouissons d’adhérer à l’initiative de l’Institut national du cancer et de signer les ‘’11 engagements pour améliorer l’accompagnement des salariés touchés par le cancer et promouvoir la santé’’. Cette volonté de proposer des actions concrètes individuelles et collectives pour aider les patients à mieux vivre la maladie et le retour au travail, c’est aussi l’engagement quotidien de tous les collaborateurs de Sanofi. »

Guillaume LEROY, Président-Directeur général Sanofi-Aventis France.

« Le groupe Casino confirme son attachement à changer le regard sur le cancer au travail et favoriser le retour en emploi pour lequel il œuvre au quotidien depuis de nombreuses années. En adhérant aux 11 engagements « cancer et emploi », le groupe Casino signifie sa volonté de poursuivre dans cette voie. Il a instauré des pratiques d’anticipation (communication systématique autour de la visite de pré-reprise auprès des collaborateurs en arrêt maladie), et des pratiques d’ accompagnement pour définir un projet partagé permettant d’adapter le poste de travail, afin de concilier les restrictions médicales et les missions à réaliser. Ces engagements s’inscrivent légitimement dans ses différentes politiques RH : en faveur des personnes en situation de handicap, en matière de santé et de sécurité au travail ou en faveur des aidants familiaux. »

Jean Claude DELMAS, Directeur Ressources Humaines France du Groupe Casino.

« Le cancer est une réalité du monde du travail et certains de nos collaborateurs apprennent qu’ils sont touchés par cette maladie. À Disneyland Paris, la Mission Handicap soutient l’insertion, le maintien dans l’emploi et la qualité de vie professionnelle des salariés touchés par cette maladie, en proposant des solutions sur mesure, adaptées à la situation de chacun en collaboration notamment avec les médecins du travail, les assistantes sociales, les équipes ressources humaines et l’encadrement.
Aménagement des horaires de travail, reprise à temps partiel, prise en charge d’un taxi pour les trajets domicile-travail, absences autorisées rémunérées ne sont que quelques exemples de dispositifs proposés afin de concilier au mieux maladie et vie professionnelle parce que la solidarité, la générosité et l’accompagnement sont des valeurs fortes au sein de Disneyland Paris. Ce partenariat s’inscrit donc tout naturellement dans une légitimation des engagements de notre entreprise avec les missions et engagements de l’Institut national du cancer. »

Daniel DREUX, Vice-Président des ressources humaines de Disneyland Paris.

IMG_8731

Pour aller plus loin

Contacts

Presse ANDRH : Manon Ouellette, La Grande Ourse Relations,. 06 71 13 64 62 manonwaatouellettewadotcom

Presse INCA : Julie Decoutère : 01 41 10 14 44 presseincawaatinstitutcancerwadotfr

Entreprises : Si vous souhaitez adhérer au Club des entreprises ou avoir des informations, merci de nous contacter à l’adresse suivante : directiongenerale@institutcancer.fr

Fermer Plan du site