Mars 2016 - N°568

Big data et fonction RH : premiers constats

Big data et fonction RH : premiers constats

N° double : Mars-Avril. Les capacités technologiques sont en train de rendre possible ce que les premiers scientifiques présentaient à la création de leurs discipline - Galilée et bien d’autres - pour qui la réalité pouvait être mise en équation. Tout peut-il être mesurable ? Tout peut-il être mis en équation ? Les choses comme les personnes ? Les biens comme les situations ? Avec les Big Data ou méga données, ne nous sommes-nous pas en train de basculer dans cette perspective ? L’entreprise comme toutes ses fonctions sont concernées. L’objectif de ce dossier est de montrer comment différentes démarches et applications autour des Big Data se développent aujourd’hui dans la fonction RH. Avec leurs avancées mais aussi leurs limites. Ainsi, la gestion de toutes ces données permet de délivrer de nouveaux services portant sur une connaissance des salariés et de leurspotentialités, leurs compétences actuelles, potentielles, virtuelles… Autant d’informations nouvelles qui font changer les pratiques traditionnelles de la fonction RH. Et ceci se vérifie tant dans le privé que dans le public.

Nous ne sommes plus seulement au temps des promesses car des solutions innovantes (et décoiffantes) émergent, notamment en matière d’analyse sémantique. Mais attention à ne pas vouloir imaginer que les Big Data constitueraient un couteau suisse. Elles génèrent de nouvelles pratiques qui transforment la fonction RH, pour plus d’accompagnement et de réactivité vis-à-vis des salariés. L’erreur serait de croire que l’entreprise devrait développer des outils de contrôle et de surveillance supplémentaires. Elle doit au contraire donner plus de possibilités à ses salariés et aux managers pour qu’ils puissent échanger, partager et être dans des postures collaboratives. [La suite dans Personnel]

  • téléchargez le sommaire de ce numéro en haut à droite de cet article

S'abonner

Fermer Plan du site