Presse & Médias

Revue de presse - Réformes sociales & climat social : Les DRH se mobilisent !

Revue de presse - Réformes sociales & climat social : Les DRH se mobilisent !

Dans la continuité de ses nombreuses actions (prises de position, auditions, webinars…), l’ANDRH a lancé une enquête auprès de ses adhérents pour établir un nouvel état des lieux et recueillir leurs avis sur les différentes réformes et leurs impacts pour les professionnels RH. Les résultats on été présentés lors de la conférence de presse du mardi 25 février 2020. Vous retrouverez, sur cette page, les retombées médias.

Copie de Boutons presse pour le site _26_.pngEn 2020, gestion de carrière, inclusion et réforme des retraites rythmeront le quotidien des DRH français (ANDRH)

Pour les DRH interrogés, "l’attractivité, la fidélisation et le développement des compétences restent la priorité". Selon une précédente enquête flash réalisée auprès des adhérents en janvier 2020, ces derniers se sont d’ailleurs mobilisés autour de la loi "Avenir professionnel". 63 % estiment avoir un bon niveau de connaissance concernant la mise en place d’un plan de développement de compétences, 33 % estiment que les salariés sont plus acteurs dans leur démarche de formation, 52 % ne remarquant toutefois pas de changement. En matière de gestion de carrière, les DRH resteront attentifs au débat sur la réforme des retraites, indique l’ANDRH, puisqu’il constitue "un challenge supplémentaire à relever" dans différents domaines : mise en place d’une GPEC, lutte contre les stéréotypes, maintien dans l’emploi des seniors, aménagement de postes, valorisation des parcours…

De plus, sur le sujet de la pénibilité, "les craintes se concentrent sur l’augmentation des arrêts de travail, du nombre d’aptitudes ou encore des ruptures conventionnelles individuelles notamment dans les structures dont la taille ne permet pas de mobilité interne", indique l’ANDRH.

NewstankRH.pngOrdonnances Travail : pas d’impact sur le climat social des entreprises pour 69 % des DRH (ANDRH) 

« Entre 2017 et 2019, le CSE et le télétravail ont occupé la scène des négociations ouvertes par les ordonnances Travail. En 2020, les négociations devraient notamment porter sur le calendrier des négociations obligatoires et la BDES. Les DRH semblent se saisir progressivement des dispositifs issus des ordonnances Travail. Une analyse sur le long terme, telle que prévue par le comité d’évaluation des ordonnances, demeure indispensable », déclare Audrey Richard, présidente de l’ANDRH. 

NewstankRH.png« La réforme des retraites ferme le cycle des réformes du marché du travail » (Benoît Serre, ANDRH)

« La réforme des retraites ferme le cycle des réformes du marché du travail amorcé avec les ordonnances Travail. De nombreuses règles ont changé et nous sommes actuellement dans une phase de stabilisation des modalités d'application dans l'administration », déclare Benoît Serre , vice-président de l' ANDRH, lors du point d'actualité des réformes sociales organisé par l'ANDRH le 25/02/2020.

« Chacune des dernières réformes du marché du travail (ordonnances Travail, loi “avenir professionnel”, modification des règles de l'indemnisation du chômage, réforme des retraites) est intelligente individuellement, mais le sont-elles collectivement ? L'assouplissement des règles du marché du travail, notamment en termes d'embauche et de licenciement, rend primordial un travail sur les problèmes de discrimination », ajoute Benoît Serre.


Plusieurs sujets devraient faire l’objet de négociations dans les entreprises cette année. Outre les négociations obligatoires et la BDES, les DRH devraient se concentrer sur la formation professionnelle, notamment avec la possibilité d’abonder le compte personnel de formation et sur l’employabilité des seniors, selon l'ANDRH. En revanche, la prime de pouvoir d’achat fait un flop.

Pour lire l’intégralité de l'article, cliquez ici.


Copie de Boutons presse pour le site _23_.pngLa réforme des retraites, source de tensions pour les DRH

Les responsables des ressources humaines se sentent démunis face aux questions des salariés seniors sur leur retraite et déplorent le manque de visibilité sur la réforme.

La retraite progressive impossible

« Tout traîne en longueur, et pendant ce temps, nous attendons, résume Benoît Serre, vice-président délégué de l’Association nationale des DRH (ANDRH), à l’occasion d’un bilan sur les réformes sociales. Ce n’est pas favorable à la sérénité dans les entreprises. » Ces dernières s’inquiètent aussi de l’extension du dispositif de retraite progressive aux salariés en forfait jours.

Le projet de loi prévoit en effet que les employeurs privés ne pourront pas refuser la retraite progressive et le passage à temps partiel associé, à l’exception d’« une incompatibilité avec l’activité économique de l’entreprise ». « Sauf que parfois la retraite progressive est refusée en raison du poste occupé, impossible à remplacer pour un mi-temps, et non pas de l’impact sur l’activité économique », décrit Benoît Serre.

Pour lire l’intégralité de l'article, cliquez ici.

Copie de Boutons presse pour le site _24_.pngRetraites, loi travail, formation pro: les DRH mis à rude épreuve avec les réformes Macron

Loi travail, réforme de la formation professionnelle, refonte de l'assurance chômage... Les trois grandes réformes phare du marché du travail menées tambour battant par Emmanuel Macron depuis son arrivée au pouvoir semblent avoir essoré les directions de ressources humaines ces dernières années. Et ce n'est pas fini.

"La réforme des retraites vient aujourd'hui fermer un cycle qui a été très difficile à suivre pour les DRH après les négociations sur la création du nouveau CSE [comité social et économique qui remplace le comité d'entreprise, NDLR], les nouvelles règles de l'assurance chômage ou encore l'adaptation de la jurisprudence sur des nouveaux dispositifs comme les ruptures conventionnelles collectives, résume Benoît Serre, vice-président délégué de l'Association nationale des DRH (ANDRH), lors d'un point presse organisé ce mardi 25 février à Paris.

Pour lire l’intégralité de l'article, cliquez ici.

Copie de Boutons presse pour le site _25_.pngLes DRH s’approprient progressivement la loi “Avenir professionnel”

Mobilisés par les nombreuses réformes sociales, les directeurs des ressources humaines s’imprègnent peu à peu des changements issus de la loi “Avenir professionnel”. Selon l’état des lieux présenté par l’Association nationale des DRH, mardi 25 février, la majorité des professionnels interrogés disent avoir une bonne de connaissance des dispositifs qui ont fait l’objet d’évolutions dans le cadre de la réforme.

Pour lire l’intégralité de l'article, cliquez ici.

Copie de Boutons presse pour le site _25_.pngLes pistes des DRH pour éviter une sous-utilisation du CPF

Pour éviter une sous-utilisation du CPF, l’ANDRH prévoit d’en faire la promotion, de concert avec la Caisse des dépôts qui en est la gestionnaire, lors d’un “tour de France” en régions, qui devrait démarrer en mars ou en avril, et lors de webinars. L’association va également insister sur l’échéance sur 31 décembre 2020 pour transposer le Dif dans le CPF.

Pour lire l’intégralité de l'article, cliquez ici.


L'impact de la réforme des retraites sur l’allongement des carrières sera l'un des grands défis que devront relever les DRH, a indiqué, mardi 25 février, l'Association nationale des DRH (ANDRH), lors d'une conférence de presse consacrée à l'actualité sociale.

Pour lire l’intégralité de l'article, cliquez ici.


lus de deux ans après l’entrée en vigueur des ordonnances « travail », les DRH affirment avoir une bonne connaissance de certaines dispositions des ordonnances, notamment celles portant sur les nouvelles instances de représentation du personnel (IRP), le télétravail, le fonctionnement du Comité Social et Economique (CSE) et les aménagements conventionnels.

En revanche, « les connaissances restent plus faibles concernant le congé de mobilité (30%) et l’accord de performance collective (16%) » d’après Audrey Richard, présidente nationale de l’ANDRH.

Pour lire l’intégralité de l'article, cliquez ici.


Deux ans après la publication d’une première enquête co-construite avec le comité d’évaluation des ordonnances, l’Association Nationale des DRH interroge à nouveau ses adhérents sur les ordonnances Travail. Nouvelles instances de représentation du personnel, télétravail, accord de performance collective, etc. : les ordonnances Travail ont initié de nombreux dispositifs dont les DRH ont eu à se saisir. Les 249 répondants font, néanmoins, preuve d’un niveau de connaissance global satisfaisant. Leur compréhension de certains sujets s’est sensiblement améliorée. Elle est en hausse de 32 points en ce qui concerne le fonctionnement du CSE et ses possibilités d’aménagements et de 24 points pour la négociation collective obligatoire. Un point à relever toutefois : seuls 30% des DRH estiment maîtriser ce qui relève du congé de mobilité.

Pour lire l’intégralité de l'article, cliquez ici.

Pour aller plus loin

PICTO_DOC.pngRetrouvez les résultats de l'enquête ANDRH sur le climat social & les réformes sociales : les DRH prennent ont la parole !

PICTO_DOC.pngRetrouvez les résultats de l'enquête ANDRH sur la réforme de la formation professionnelle 

PICTO_DOC.pngRetrouvez  le communiqué de presse en cliquant ici.

Partager cette publication :

Articles similaires :

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire