Presse & Médias

Revue de presse - Télétravail et management à distance

Revue de presse - Télétravail et management à distance

Depuis le mardi 17 mars, le télétravail est la règle impérative pour tous les postes qui le permettent. Cette nouvelle donne professionnelle va nécessiter que les équipes se réorganisent et établissent de nouvelles règles de travail. Retrouvez dans la revue de presse les interventions médias de l'ANDRH [MAJ 05/05/20]

Copie de Boutons presse pour le site _53_.pngAlertes sur le teletravail

«Le télé travail massif s'organisera durablement», predit Benoit Serre,vice-président de l'Association nationale des DRH (ANDRH) .

LCI.pngTélétravail et déconfinement : les entreprises peuvent-elles faire revenir les salariés sur site après le 11 mai ?

On entre dans une inconnue managériale complète, avec une partie de l'entreprise qui n'est pas sur site mais en télétravail- Benoît Serre, vice-président de l'ANDRH

Pour lire l'intégralité de l'article cliquez ici.

bt_lefigaro.pngLe télétravail pourrait devenir la norme durablement

«On ne peut pas reproduire l'organisation du travail à distance comme elle existe en présentiel. Le rôle des managers est primordial, le social et l'humain sont très importants car le télétravail peut beaucoup jouer sur la morale des salariés », commente Benoît Serre. 

Pour lire l'intégralité de l'article cliquez ici.

Copie de Boutons presse pour le site _27_.pngLe coronavirus va-t-il faire disparaître les bureaux en open space ?

« Dans les sièges sociaux, les grands bureaux à la Défense par exemple, on ne pourra pas faire revenir tout le monde en même temps, explique Benoît Serre, vice-président de l’association nationale des DRH (ANDRH). Pour respecter la distanciation sociale, les salariés devront être plus espacés. Donc dans un open space où vous aviez 30 personnes auparavant, vous n’en aurez plus que 15. Les autres devront être en télétravail ».

Pour lire l'intégralité de l'article cliquez ici.


bt-franceinter.png> Intervention de Benoit SERRE, Vice-président délégué de l'ANDRH - 5 semaines de télétravail : plutôt réjouissant ou déprimant ? (05'05)

Copie de Boutons presse pour le site _43_.pngIntervention d'Audrey RICHARD, Présidente de l'ANDRH pour l'emission Hashtag

Copie de Boutons presse pour le site _34_.pngCoronavirus : Télétravail, chômage partiel… Quels risques psychosociaux guettent les salariés ?

 « Ceux qui vivent seuls, ou a contrario ceux qui vivent avec plusieurs enfants, supportent moins bien ce télétravail à long terme », complète Laurence Breton-Kueny, vice-présidente de l’association nationale des directeurs de ressources humaines (ANDRH).

Pour lire l'intégralité de l'article cliquez ici.

7.png> Intervention de Benoit SERRE, Vice président de l'ANDRH - Coronavirus : le confinement : comment gérer ses équipes à distance ?

bt_francinfos.png> Intervention de Laurence BRETON-KUENY, Vice présidente de l'ANDRH - Coronavirus : comment s'organise le télé-travail dans les entreprises ? (1h34'39°

bt_lefigaro.pngCoronavirus : le télétravail commence à se déployer dans les entreprises

« Avant, quelqu’un qui voulait télétravailler demandait à son employeur qui pouvait refuser sans motif. Aujourd’hui la loi prévoit que le télétravail est un droit : quelqu’un peut donc demander le télétravail et si l’employeur refuse il doit justifier son refus. Ce qui change la donne », explique au Figaro Benoit Serre, vice-président de l’Association Nationale des DRH.

Pour lire l'intégralité de l'article cliquez ici.

bt_radioclassique.png> Intervention de Benoit SERRE, Vice président de l'ANDRH - Coronavirus et économie française (émission du 06/03/20)

"Le télétravail permet d'éclater les services administratifs pour éviter une concentration de personnes", Benoit SERRE, Vice président de l'ANDRH
Partager cette publication :

Articles similaires :

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire