Personnel, la revue de l’ANDRH

Comment accompagner la transformation numérique ? | Personnel n°600

Comment accompagner la transformation numérique ? | Personnel n°600

Éric Goata, directeur général délégué d’Eléas revient pour Personnel sur les résultats de l’enquête d’Eléas « Face aux outils numériques professionnels, quels plans d’actions dans l’entreprise ? », présentés en avant-première lors de l’édition 2019 du DRH numérique de l'ANDRH.

Propos recueillis par Anaïs Coulon, ANDRH

Personnel_.png>> Extrait du numéro de novembre-décembre 2019 de Personnel, la revue de l'ANDRH. Retrouvez le numéro complet en ligne dans l'espace réservé aux abonnés.  

Que révèlent vos enquêtes sur la perception des outils numériques professionnels (ONP) ?

Eric Goata : Il existe un décalage de perception entre les dirigeants (dont les DRH) et les salariés sur l’impact du numérique dans le contenu de leur travail. La gestion des urgences et le gain de performance permis grâce aux outils numériques sont moins bien perçus par les salariés. Il y a dans l’hyperconnexion numérique, des effets contre productifs, encore peu encadrés par les organisations, qui agissent sur les capacités cognitives (perte de concentration, de prise de recul, incompréhensions…). La transformation numérique dans les organisations se doit donc d’être accompagnée et évaluée au plus près du terrain pour être la plus efficace possible.

En quoi le numérique a-t-il un impact sur la santé ?

Eric Goata : La transformation numérique bouleverse les usages professionnels et contribue à une intensification du rythme de travail. La communication est facilitée et prend place par une grande quantité de canaux (échanges en face à face, e-mails, téléphone, SMS, intranet…) en tout temps. Les collaborateurs peuvent se trouver pris dans un flot ininterrompu de messages et ressentir une sensation de débordement. Nous sommes aujourd’hui dans une culture de l’immédiateté, sans temps dédié pour temporiser et réfléchir. D’autre part, les codes de communication évoluent. Nous écrivons de moins en moins, parfois avec des onomatopées, des smileys, des niveaux de langage différents… et des incompréhensions peuvent naître. Ces nouveaux usages s’installent et ne sont pas toujours cadrés dans les entreprises.


Quelles sont vos recommandations concernant l’utilisation des nouveaux outils professionnels ?

Eric Goata : Tout d’abord, la transformation numérique d’une organisation se doit d’être cadrée stratégiquement par la direction, avec des objectifs clairs (par exemple, améliorer la communication, augmenter l’efficience, la satisfaction client…), et accompagnée de mesures partagées par tous concernant les usages de ces nouveaux outils. Ensuite, cette transformation numérique doit faire l’objet d’un suivi dans le temps, par un groupe projet composé de la direction (DRH, direction transformations…), de la médecine du travail et des représentants du personnel. Un audit peut s’avérer utile pour déceler les difficultés des collaborateurs, avec des questions telles que « Êtes-vous satisfaits des outils numériques à disposition ? », « Sont-ils efficaces ? », « Quel impact ont-ils sur le contenu de votre travail ? (fluidification de la communication, retard, stress…) ». Enfin, pour contrer les effets néfastes des nouveaux outils numériques, trois types de solutions existent :

  • la clarification des usages de ces nouveaux outils (mode de communication, langage utilisé, charte de bonnes pratiques…) 
  • un travail sur l’organisation et la délégation des activités (par exemple, une surcharge de mails reçus peut amener à une réflexion sur le périmètre du poste) ;
  • la mise en place de pauses et de moments de déconnexion pour retrouver de l’espace dans la prise de décision.

Partager cette publication :

Articles similaires :