Actualités

La vidéo de la conférence : Loi Travail - et maintenant ?

La vidéo de la conférence : Loi Travail - et maintenant ?

Revivez la conférence-débat "Loi Travail - et maintenant ?" organisée le 29 septembre dernier dans les locaux du  groupe IGS. L'occasion de faire le point, avec les experts et les DRH invités, sur la mise en oeuvre de la loi du 8 août 2016, les dispositions d'application immédiate, les changements à attendre pour la fonction RH et les décrets qui restent à paraître. [Réservé aux adhérents]

Au cours de ce débat, chaque intervenant s'est exprimé librement en son nom propre - n'engageant ni son organisation ni l'association.

Dans la première partie, découvrez le point de vue des experts :

- Jean-Dominique SIMONPOLI (Directeur général -  Dialogues) : "Le principe de l'accord majoritaire redonne à la fonction RH une dimension stratégique essentielle."
- Stéphane BEAL (  animateur de la commission Juridique de l'ANDRH et Avocat associé et Directeur du département Droit social - Fidal) : "On va avoir un changement de position des organisations syndicales au sein de l'entreprise. Avec le principe de l'accord majoritaire, ne pas signer, c'est s'opposer."
- Jean-Pierre POISSON (  animateur de la commission Dialogue Social de l’ANDRH et Directeur des Relations sociales – Bouygues Telecom) : "Si on avait poussé la logique démocratique jusqu'au bout, il aurait été normal que l'employeur puisse avoir recours au référendum."
- Yasmine TARASEWICZ (Avocat à la cour et membre du bureau de  l’Association française de droit du travail et de la sécurité sociale) : "Une véritable révolution dans les pratiques des entreprises, c'est tout ce qui concerne le sort des accords collectifs en cas de transfert d'entreprise. Cela intéresse non seulement les grosses entreprises mais aussi les petites (en cas de mise en sous-traitance d'activité ou de reprise d'une activité en gestion directe)..."
- Franck MOREL (Avocat associé - Barthélémy Avocats et ancien Dir. de cabinet adjoint du Ministre du Travail) : "La question de la durée des accords est une nouveauté stratégique extrêmement importante. Désormais, l'accord qui ne dit pas quel est son régime en termes de durée sera un accord à durée déterminée de 5 ans. L'idée, c'est d'entretenir un processus régulier de négociation."

 
table ronde partie 1 - "Loi Travail - et... par ANDRH

Dans la deuxième partie, retrouvez la réaction des DRH :

- Jean-Paul CHARLEZ (  Président national de l’ANDRH et DGRH - Groupe ETAM) : "Le temps n'est plus à l'hystérie plus ou moins collective, le temps est à la mise en place d'une loi de la République qui, je pense, va fondamentalement nous aider dans notre métier."
- Xavier BROSETA (  Membre du groupe ANDRH Miromesnil et DRH) : "Les dispositions relatives aux accords de transfert sont en effet en faveur de la protection des salariés."
- Emmanuel LEBUCHOUX (  Président du groupe ANDRH Val de Marne et DRH - Ricoh France) : "On a une loi, de mon point de vue, assez équilibrée même si elle va peut-être rendre la négociation un peu difficile. Je suis assez optimiste sur sa capacité à mettre de la souplesse dans le système."
- Jérôme VOIZOT (  Président du groupe ANDRH 78 Sud et Délégué régional adjoint - Saint-Gobain) : "Dans un espace-temps de 24 mois, je n'ai pas le souvenir d'avoir vu beaucoup de réformes, ces 15 dernières années, provoquer autant de micro-changements quotidiens (pour les professionnels RH)."


table ronde partie 2 - "Loi Travail - et... par ANDRH
Partager cette publication :

Articles similaires :

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire