Personnel, la revue de l’ANDRH

Audrey Deconclois DRH d'EY - 1 DRH en 3 pratiques - Personnel n°603

Audrey Deconclois DRH d'EY - 1 DRH en 3 pratiques - Personnel n°603

DRH d'EY depuis 2012, Audrey Deconclois s'est prêtée au jeu d'un portrait de DRH en trois pratiques pour Personnel, la revue de l'ANDRH, paru dans le numéro de mai-juin 2020. Télétravail, groupes de travail collaboratifs, lutte contre le sexisme ordinaire... Retrouvez son portrait et les trois pratiques RH qu'elle a souhaité partager avec nos lecteurs.

Personnel_.png>> Extrait du numéro de mai-juin 2020 de Personnel, la revue de l'ANDRH. Retrouvez le numéro complet en ligne dans l'espace réservé aux abonnés.  

1 - Gérer la crise du Covid-19 avec l'aide du télétravail

Pour accompagner les équipes lors de la crise du Covid-19, nous avons fait l’inventaire des outils à disposition des collaborateurs pour leur permettre de travailler de la manière la plus fluide possible. Nous avons également rappelé aux managers et collaborateurs l’importance du maintien des liens et de la communication – même à distance – pour que les équipes puissent continuer à avancer de la meilleure manière possible. À mesure que le confinement s’est installé dans le temps, nous avons pris soin de partager les meilleures pratiques sur le bien-être en télétravail (points réguliers, droit à la déconnexion, maintien de moments sociaux…). Cette période a également permis de prouver aux personnes encore sceptiques vis-à-vis du télétravail qu’il est possible d’être efficace à distance, en respectant les bonnes pratiques !

2 - Lancer des groupes de travail de jeunes collaborateurs

Afin de répondre aux attentes de nos collaborateurs nous avons lancé des comités de travail composés de collaborateurs ayant deux à trois années d’expérience, dans chaque filière métier et zone géographique. Ils sont sollicités régulièrement pour tester des projets et partager leurs idées. Côté RH, nous avons lancé un Talent Transformation Comittee mensuel composé de trente jeunes collaborateurs. Au menu de leurs projets ? La mise en place de l’évaluation des managers et des associés par les collaborateurs via une application ou encore la prise en compte de l’investissement dans la vie du cabinet dans l’évaluation et la revue annuelle des talents. Les participants à ces comités sont des collaborateurs ayant une appétence pour les projets transverses, volontaires et ayant du potentiel. Ces échanges sont très enrichissants et permettent à certains de se révéler dans des projets transverses !

3 - Agir contre le sexisme ordinaire

Nous avons lancé l’initiative « Stope » avec L’Oréal et Accor, en partenariat avec Brigitte Grésy, présidente du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, pour rallier les entreprises engagées contre le sexisme ordinaire. Au sein d’EY, nous avons mis en place des outils de communication décalés (campagne d’affichage, recueil de scènes humoristiques présent dans chaque salle de réunion…) pour indiquer clairement que les comportements sexistes n’ont pas leur place dans l’entreprise. Pour aller plus loin, nous sensibilisons les collaborateurs avec l’intervention d’une troupe de théâtre mettant en scène une situation sexiste au travail. Les spectateurs peuvent intervenir et tenter de trouver une issue à cette situation sur scène. Ces actions portent leurs fruits, les comportements évoluent et les retours sont très positifs ! Enfin, nous avons mis en place un protocole contre le harcèlement sexuel et moral depuis 18 mois, en formant une équipe dédiée.



Partager cette publication :

Articles similaires :