Actualités

Rencontre exclusive avec le COPANEF

Rencontre exclusive avec le COPANEF

Connaissez-vous le COPANEF ? #Emploi #Formation #Paritarisme 

Le 24 février 2017, la  commission formation, emploi, compétences de l’ANDRH recevait le COPANEF (Comité Paritaire Interprofessionnel National pour l’Emploi et la Formation) pour une rencontre exclusive avec Christian LAJOUX, Président du COPANEF (ancien PDG de Sanofi France et ex-président du Leem, la fédération patronale des industries du médicament), et Philippe DEBRUYNE, vice-président du COPANEF (ancien secrétaire confédérale de la CFDT). L’occasion de créer des échanges encore trop rares entre des acteurs qui n’ont pas toujours l’occasion de se rencontrer et de faire découvrir cette institution relativement récente.

Qu’est-ce que le COPANEF ?

Encore peu connu du grand public le COPANEF définit les orientations politiques des partenaires sociaux en matière de formation et d’emploi. Il assure leur suivi et leur coordination avec les politiques menées par les autres acteurs.

Christion Lajoux, rappelle que le COPANEF a été créé suite à la LOI n° 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale et à plusieurs ANI (accord national interprofessionnel) avec pour principale mission : le pilotage des politiques paritaires dans le domaine de l’emploi et de la formation.

Cette institution stratégique en matière d’emploi et de formation se doit d’être en interface étroite avec l’ensemble des acteurs concernés par ces champs d’activités notamment avec la DGEFP (Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle) dirigée par Carine Chevrier, également présente lors de ces échanges.

Le COPANEF n’est pas une personnalité morale « il est l’expression de la décision des partenaires sociaux » précise Philippe Debruyne, son vice-président. Il s’appuie sur le FPSPP (Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels), c’est un lieu de décision politique et stratégique qui repose sur les partenaires sociaux.

C’est le COPANEF qui notamment : 

  • publie les listes des certifications éligibles au compte personnel de formation (CPF).
  • a définit le certificat CLEA qui rend concret et opérationnel le « socle de base » des « constitué de l’ensemble des connaissances et des compétences qu’il est utile pour une personne de maitriser afin de favoriser son accès à la formation professionnelle et son insertion professionnelle »
  • travaille tout particulièrement sur la déclination du  chantier « critères de qualité de la formation »

Les enjeux majeurs auxquels est confronté le COPANEF : 

  • Démocratiser la gouvernance de la formation professionnelle (complexe, maitrisée par un réseau de responsables et d’experts)
  • Contribuer à rendre les usagers acteurs de la formation professionnelle, plus autonomes pour contribuer à la sécurisation des parcours professionnels
  • Montrer et démontrer la valeur du paritarisme dans la gestion de la formation professionnelle et de l’emploi dans un contexte où son rôle est parfois remis en question 

« Les salariés doivent avoir un véritable conseil en termes d’orientation mais également une garantie sur la qualité des formations certifiantes pour aboutir à un réel impact sur l’emploi ! ».

« Il devient plus que nécessaire de démocratiser le système. Le système paritaire est un système d’initié. Il faut faire en sorte que tous les acteurs se réapproprient les fondements du paritarisme ». précise Christian Lajoux

Pour faire simple, nous retiendrons que la mission du COPANEF consiste à piloter le système paritaire de la formation professionnelle au service de l’emploi, avec comme objectifs d’augmenter sa qualité, son efficience et sa lisibilité pour tous (rendre plus simple et compréhensible un système complexe, souvent le fruit d’une histoire).

Le COPANEF a déjà mis en place une nouvelle forme de communication afin de rendre plus visible et plus simple les dispositifs de formation (Compte Personnel Formation, Validation des acquis et de l’expérience, Conseil en évolution professionnelle)

> A découvrir d’urgence !  www.Paritarisme-emploi-formation.fr

Les échanges, notamment avec  Laurence Breton Kueny (Vice-présidente nationale, présidente du groupe ANDRH Seine Saint Denis) et  Jean-Louis Vincent (Vice-président national) , ont mis en évidence la nécessité de rapprocher les acteurs, par des rencontres fréquentes, pour faire connaitre ce qui existe, dissiper les incompréhensions, rendre accessibles les dispositifs pour les opérationnels et donner de la gouvernance une vision simple et accessible à tous.tes.

Christian Lajoux et Philippe Debruyne seront dorénavant des invités permanents de la commission nationale pour favoriser ce rapprochement et cette compréhension mutuelle des acteurs.


Partager cette publication :

Articles similaires :

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire