Actualités

L'ANDRH, partenaire du congrès Entreprise DU FUTUR

L'ANDRH, partenaire du congrès Entreprise DU FUTUR

Retour sur  la 2ème édition du Congrès Entreprise DU FUTUR - le 19 janvier dernier, l'événement dédié aux PME et ETI, dont l'ANDRH était partenaire pour la première fois cette année, a réuni au Centre de congrès de Lyon près de 3000 dirigeants autour d'invités prestigieux et d'experts de renom, parmi lesquels Navi RADJOU (Auteur, théoricien de l'innovation frugale, Fellow à l'Université de Cambridge), Philippe DARMAYAN (Président d’ArcelorMittal France, Président de l’Alliance Industrie du Futur), Pascale DUMAS (Présidente Directrice Générale HP France), Nathalie FORESTIER (Directrice du Bonheur ALLO RESTO), Christophe SIRUGUE (Secrétaire d’État chargé de l’industrie auprès du ministre de l’Économie et des Finances), etc. 

L'événement s'est déroulé autour de keynotes, tables rondes et débats, ponctués de temps dédiés au networking permettant aux participants de découvrir les stands des partenaires et d'échanger au "café des réseaux" - l'occasion pour eux de découvrir l'ANDRH,  son groupe RHONE ainsi que la Revue PERSONNEL dont le dossier " Management...mais autrement" a particulièrement intéressé les dirigeants présents. L'après-midi, un choix entre 3 parcours d'expérience ("  L'entreprise excellente", "PME&ETI, osez l'industrie pour le futur" et "Le nouvel eldorado de l'expérience augmentée") était laissé aux participants. 



Focus sur la Keynote d'Ouverture par Navi RADJOU (Auteur, théoricien de l'innovation frugale, Fellow à l'Université de Cambridge)

Navi Radjou part du constat suivant : "l'innovation est cool...mais coûteuse et peu productive (le taux d'échec des nouveaux biens de consommation est de 85 %), les entreprises manquent d'agilité pour innover plus vite". Il cherche à déterminer comment innover de façon moins onéreuse et plus rapide en utilisant le moins de ressources possibles (fondement de la théorie de l'innovation frugale). Il s'est intéressé à la façon d'innover dans les pays du Sud où les entreprises font preuve d'un état d'esprit unique : "transformer l'adversité en opportunité et utiliser ce qui est abondant pour créer ce qui est rare". Il présente divers cas pratiques : le réfrigérateur sans électricité (Inde), le panneau publicitaire capable de capter l'humidité de l'air pour la transformer en eau (Pérou), la médecine à distance (Chine), les transferts d'argent via mobile (Afrique). Il prévoit que, dans quelques années, les consomm'acteurs (ceux qui valorisent la qualité de vie plutôt que la quantité dans la vie) vont challenger l'économie déshumanisante de l'ère industrielle. Des micro-usines vont apparaître et produire au plus près du consomm'acteur en collaborant avec lui. La question se pose alors : comment les entreprises vont-elles pouvoir tirer profit de cette nouvelle économie ?

Parcours d'expérience n°1 : "L'entreprise excellente"


@EDFutur  @ANDRH69  @ANDRH_officiel -


Partager cette publication :

Articles similaires :

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire