< Actualités

Réforme des retraites : quelles sont les prochaines étapes ?

Dans le prolongement de la première phase de concertation initiée en 2018, Jean-Paul Delevoye, Haut-commissaire à la réforme des retraites, a remis le 18 juillet 2019, au Gouvernement, ses préconisations pour un système universel de retraite.

Cette réforme "vise à créer un système universel dans lequel un euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le montant où il a été versé et quel que soit le statut de celui qui a cotisé".

> Pour en savoir plus sur la réforme des retraites, rendez-vous sur le site dédié.

Les chiffres clés

  • 10€ cotisés = 1 point avec un rendement de 5,5%
  • 64 ans, l'âge pivot pour partir à la retraite sans malus
  • 2025, l'année de l'entrée en vigueur de la réforme

Les prochaines étapes

  • Nouvelle phase de concertation à partir de la semaine du 22 juillet 2019.
  • Présentation du projet de loi en Conseil des ministres à l'automne 2019.
  • Examen au Parlement après mars 2020.
  • Entrée en vigueur souhaitée pour 2025.
Unsplash
Lectures liées
Réformes sociales

Découvrez les résultats de notre enquête "Agenda social : les (D)RH ont la parole !"

Dans la continuité de notre enquête de juin "Sortie de crise, emploi et dialogue social", les résultats de notre nouvelle enquête "Agenda social : les (D)RH ont la parole" explicite vos attentes et retours d'expérience sur quatre sujets clés : le climat social et économique de leur structure, l'organisation du travail, le partage de la valeur et l'actualité sociale et ses réformes.

Réformes sociales

France relance : priorité à l’emploi

Le plan de relance, présenté le 3 septembre dernier par Jean Castex et le ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance représente une enveloppe de 100 milliards d'euros sur deux ans et vise à retrouver un niveau d'activité semblable à la période d'avant crise d'ici à 2022. Retour sur ses principales mesures…

Réformes sociales

Loi Pacte et épargne salariale : un Q/R et une instruction interministérielle

La loi Pacte a apporté des modifications en vue de développer l'intéressement, la participation ainsi que les autres dispositifs d'épargne salariale. L'ensemble de ces mesures sont désormais en vigueur depuis le 1er janvier 2020. Quelles modifications ont été apportées ? Comment mettre en place ces dispositifs ? Qu'en est-il de l'actionnariat salarié ?