Presse & Médias

Christine Caldeira, nouvelle Secrétaire générale de l'ANDRH

Christine Caldeira, nouvelle Secrétaire générale de l'ANDRH

Christine Caldeira prendra ses fonctions de Secrétaire générale à partir du 16 mars 2020. 

Après avoir assumé des fonctions de DRH au sein du groupe Rentokil Initial et de Stelsia (filiale SNCF), Christine Caldeira était précédemment Directrice de la ligne métiers du numérique (SI, digital, Télécom) de SNCF. Elle est également médiatrice et membre du groupe ANDRH Neuilly-Levallois-Clichy.

Nous lui souhaitons toutes les réussites au sein de l’ANDRH, qui reste ancrée dans ses valeurs d'indépendance, de légitimité, d'influence, de solidarité et de convivialité. 

Copie de Boutons presse pour le site _32_.pngEntretien avec Christine Caldeira, SG ANDRH - 16 mars 2020

Une prise de fonctions dans un contexte exceptionnel lié à la gestion de la pandémie du Coronavirus : Christine Caldeira, nommée secrétaire générale de l'ANDRH début mars 2020 en remplacement de Sandrine Lannuzel (lire sur AEF info), prend officiellement ses fonctions lundi 16 mars. "Nous suivons scrupuleusement les directives gouvernementales que nous avons relayées d’ores et déjà sur notre site", indique-t-elle dans un entretien à AEF info. "L’ANDRH alerte sur la nécessité de mesures d’accompagnement supplémentaires pour l’ensemble des entreprises, toutes tailles confondues et de manière urgente", ainsi que sur "la nécessité de préparer dès maintenant les mesures permettant de limiter les effets moyens terme de cette crise sur l'emploi".

AEF info : Face à l’ampleur de la pandémie du Coronavirus, comment l’ANDRH est-elle sollicitée ? Quels sont les types de réponses possibles ?

Christine Caldeira : L’ampleur du phénomène positionne ce sujet dans les priorités, avec de nombreux enjeux très opérationnels. Nous suivons scrupuleusement les directives gouvernementales que nous avons relayées d’ores et déjà sur notre site. Nous mettons également à la disposition de nos adhérents les informations réglementaires sur le sujet, via des fiches pratiques et des webinars : "pandémie grippale : quelles obligations pour les employeurs ?" ; "Coronavirus : quelles mesures RH prendre ?" ; "comment mettre en place un Plan de continuation d’activité ?", "mise à jour du document unique", etc. La gestion du Covid-19 et de ses conséquences fait l’objet d’une veille et d’une mise à jour en fonction de l’évolution de la situation.

AEF info : Quelles demandes l’ANDRH formule-t-elle à l’endroit des pouvoirs publics ?

Christine Caldeira : L’ANDRH alerte sur la nécessité de mesures d’accompagnement supplémentaires pour l’ensemble des entreprises, toutes tailles confondues et de manière urgente, pour limiter autant que possible les effets de cette crise sans précédent sur les femmes et les hommes. L’Association continuera à se tenir à la disposition des autorités pour porter la voix de ses 5 000 adhérents confrontés chaque jour à une situation exceptionnelle. L’ANDRH alerte aussi sur la nécessité de préparer dès maintenant les mesures permettant de limiter les effets moyen terme de cette crise sur l’emploi.

AEF info : Vous prenez officiellement vos nouvelles fonctions aujourd’hui, même si vous êtes déjà "sur le pont" depuis plusieurs jours. Quelles sont vos motivations ?

Christine Caldeira : C’est une chance que de pouvoir porter, à travers son équipe, la voix de l’ANDRH, qui est aujourd’hui un acteur-clé dans les débats publics, et ainsi de servir une profession au cœur de la stratégie des entreprises.

AEF info : Quelles sont vos missions en tant que secrétaire générale ?

Christine Caldeira : Avant tout, il s’agira de veiller au bon fonctionnement de la structure de l’ANDRH et de la faire vivre à travers la diversité de ses actions dont l’édition de la revue Personnel, de l’organisation des webinars, des veilles sociales, de l’université et des autres évènements phares… Avec l’équipe, nous nous devons d’être en support de nos adhérents sur l’ensemble des sujets-clés, d’être en veille constante et en anticipation sur les enjeux de demain.
Par ailleurs, il est également important de communiquer sur les initiatives prises par l’ANDRH, les innovations et les bonnes pratiques locales auprès de tous nos adhérents, quels qu’ils soient : DRH et RRH en activité dans des PME, ETI ou grandes entreprises, DRH en transition, nouveaux entrants dans la fonction… Ce qui passe par des liens étroits avec nos 70 groupes locaux et avec les commissions thématiques (dialogue social, égalité professionnelle, compétences, juridique…).
Au cœur de ces missions, nous assurons et veillons sur les passerelles permettant aux professionnels d’échanger sur leurs bonnes pratiques et problématiques et ainsi de bénéficier d’une ouverture et de réponses, grâce à la diversité de ses membres issus de différentes entreprises et secteurs d’activités public ou privé. D’évidence, la feuille de route du bureau national sera un axe cardinal.

AEF info : L’ANDRH élit un nouveau bureau national et une nouvelle présidence fin mai. Quel est l’agenda des prochaines semaines ?

Christine Caldeira : En effet, cette élection se tiendra cette année à l’issue de notre université annuelle, à Marseille, les 27 et 28 mai 2020. Dans l’intervalle, nous assurerons l’organisation des élections et de l’université, qui devra réunir les adhérents et membres partenaires, sans oublier le prix du DRH numérique.

bt_acturh.pngChristine Caldeira, secrétaire générale de l'ANDRH

Une drôle de prise de poste. C'est lundi 16 mars que Christine Caldeira a rejoint l'ANDRH, en tant que secrétaire générale. Mais crise sanitaire oblige, les premiers contacts ont été passés par téléphone, de son domicile. Le travail a toutefois commencé très vite. Car il y a urgence : avec ce contexte exceptionnel, les questions des adhérents, les professionnels RH, en première ligne sur ces sujets, sont

nombreuses : quelles démarches effectuer pour l'activité partielle ? Quelles répercussions sur les fiches de paie ? Quelles déclarations effectuées à la Sécurité sociale ? L'association assure un suivi scrupuleux de la crise et met en ligne de nombreuses ressources : recommandations du gouvernement, questions-réponses du ministère du travail, nouvelles fiches sur le télétravail, rappel des démarches liées au paiement des cotisations sociales ou encore des dérogations possibles concernant les déplacements entre le domicile et le lieu de l'activité professionnelle... L'association "compte également mettre à disposition de ses adhérents des kits de communication sur les règles d'or du télétravail en confinement afin d'échanger sur les bonnes pratiques", prévient Christine Caldeira [...]
Partager cette publication :

Articles similaires :

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire