Presse & Médias

[CP] - Déconfinement : les DRH s’organisent pour préparer la reprise

[CP] -  Déconfinement : les DRH s’organisent pour préparer la reprise

La crise sanitaire et la préparation du déconfinement progressif continuent de mobiliser toute l’énergie, les compétences et la créativité des (D)RH. L’ANDRH poursuit ses actions pour accompagner l’ensemble des professionnels RH et porter leur voix dans cette nouvelle étape de gestion de la crise.

Dans la continuité de son premier bilan, les résultats de cette nouvelle enquête ANDRH se concentrent plus particulièrement sur les mesures mises en place par les DRH dans le cadre du déconfinement à partir du 11 mai 2020.

Globalement, la reprise d'activité est préparée par les répondantes avec une appréhension assez « moyenne » (moyenne de 3 sur 5, 22 % relèvent des difficultés).

La santé et la sécurité des salariées au centre des préoccupations

  • 85 % ont déjà anticipé les commandes de matériel de protection. Certaines difficultés d’approvisionnement ont toutefois été relevées dans les plus petites organisations.
  • 99 % sont favorables à la mise à disposition de gel hydroalcoolique, 94 % pour la distribution de masques "grand public" et 79 % pour la mise en place d'un suivi spécifique en lien avec la médecine au travail.

Focus sur l'application de type StopCovid et la prise de température des salariées

Plus les mesures sont "intrusives" / supposent l'accord des salariées moins elles semblent recueillir d'avis favorables. C'est notamment le cas pour la prise de température l'entrée des locaux (49 %) ou le déploiement d'une application de tracking au niveau de l'entreprise (33 %).

De nombreux aménagements pour limiter le nombre de salariées présentes sur site ainsi que dans les espaces de restauration collectifs

La majorité a opté pour un retour progressif dans les locaux avec le maintien des salariées éligibles en télétravail (parfois à 100 % dans un premier temps et/ou avec alternance de jours/semaines). Des mesures d'aménagement ou d'évolution de l'offre sont également prévues dans les restaurants d'entreprise (lorsqu'ils ne sont pas fermés).

Des partenaires sociaux également associés dans la préparation de la reprise

Les représentantes du personnel continuent d’être l'interlocuteur privilégié dans la gestion de la crise au sein des entreprises (échanges formels ou informels, négociations d’accord).

Les thématiques les plus abordées sont l'organisation des congés et jours de repos (79 %) ainsi que le développement du télétravail (68 %).  

74 % prévoient par ailleurs un développement durable du télétravail après la crise (majoritairement avec mise à jour ou en place d’une charte ou d’un accord).

Convaincue du rôle central des DRH pour accompagner leurs organisations et les salariées en cette période, l’ANDRH reste mobilisée pour soutenir la profession, assurer une veille sociale et pratique tout en contribuant aux débats.

 

L’ANDRH, acteur de référence dans le débat RH 

ASSOCIATION LOI 1901, CRÉÉE EN 1947, L’ANDRH EST LA PLUS GRANDE COMMUNAUTÉ DE PROFESSIONNELS DES RESSOURCES HUMAINES EN FRANCE. 

Créée en 1947, l’ANDRH est une association loi 1901 au service des professionnels des ressources humaines représentant les entreprises et organisations de tous secteurs d’activité et de toutes tailles, publiques et privées, nationales et internationales. Avec plus de 5 000 membres, organisée en 70 groupes locaux, elle est la plus grande communauté de professionnels des ressources humaines en France. Depuis sa création, l’ANDRH anticipe et accompagne l’évolution des métiers des ressources humaines et est devenue, au fil des années, la communauté de référence dans le débat RH. 

En savoir plus : www.andrh.fr 

Contact presse : Laura TORDJMAN – ltordjman@andrh.fr

PICTO_DOC.pngRetrouvez  le communiqué de presse en cliquant sur la colonne de droite

PICTO_DOC.pngRetrouvez  les résultats détaillés de l'enquête flash en cliquant ici.

Partager cette publication :

Articles similaires :

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire