< Actualités

« Le multi-emploi et le temps partiel subi sont des impensés » - Quentin Guilluy (Andjaro)

Et si vous aviez recours aux heures supplémentaires et complémentaires pour faire face à vos besoins de main d’oeuvre. Décryptage des enjeux RH de cette démarche avec Quentin Guilluy, CEO d’Andjaro, dans une interview parue dans le supplément "Rémunération et avantages sociaux" du magazine de l'ANDRH.
Sommaire

Quel est votre regard sur l’évolution du monde du travail ?

 Quentin Guilly, CEO d'Andjaro : Nous assistons à une précarisation du marché du travail en France :

  • 4 millions de personnes sont multi-employeurs
  • Le nombre de CDD de moins d’un mois a augmenté de plus 50% ces dix dernières années
  • Le marché du travail est coupé en deux avec des salariés en CDI et des personnes enchaînant les contrats courts

Aujourd’hui, le multi-emploi et le temps partiel subi sont des impensés. Dans certaines structures, 10% de collaborateurs volontaires pour effectuer des heures supplémentaires ou complémentaires permettent de combler 50% des besoins !

S’intéresser aux personnes en temps partiel est une très bonne manière de sortir de la précarité un grand nombre de salariés (et par extension, leur famille).

La situation est-elle en train de changer ?

 QG : Les difficultés de recrutement et de fidélisation sont une bonne opportunité pour mettre la question des heures supplémentaires et complémentaires sur la table. Autant optimiser en permettant à des collaborateurs de gagner plus, et à des opérationnels d’être staffés rapidement et efficacement. La « flexibilisation responsable » peut tout à fait être portée par la fonction RH !

On peut résumer la démarche en trois grandes étapes :

1 – Comprenez la demande de main d’œuvre

Qui a besoin de main d’œuvre ? Quand ? Dans quels délais ? Combien de CDD y a-t-il dans votre structure ? Pour combien d’heures supplémentaires ? de temps partiel subi ? Quel est le taux d’absentéisme ? etc.

Quand vous avez un taux d’absentéisme de 5% en moyenne, vous savez que vous avez besoin de 5% de personnes en remplacement sur un rayon géographique donné.

2 – Déterminez si votre politique RH répond aux besoins

Votre politique RH actuelle permet-elle de répondre aux besoins de main d’œuvre (remplacement et recrutement) ?

3 – Faites un état des lieux des règles qui régissent les remplacements

Comment sont décidés les remplacements ? Sur quels arguments ?

Acceptez de les remettre en question. Je remarque qu’il s’agit souvent de règles « historiques », tel que le refus automatique de demande d’heures complémentaires et/ou supplémentaires…

Pour aller plus loin

Lectures liées
Prospective

Quels besoins de main d’œuvre pour votre région en 2030 ?

Découvrez les prévisions de besoins de main d'oeuvre pour votre région en 2030 ! France Stratégie et la Dares ont partagé récemment leurs projections des dynamiques du marché de l’emploi en France métropolitaine et des difficultés de recrutements dans les années à venir. Décryptage des enseignements à retenir aux niveaux national et régional.

Organisation du travail

Suivi du temps de travail des collaborateurs : l'essentiel à savoir

Le suivi du temps de travail des collaborateurs constitue une obligation légale pour l’employeur, que les salariés se trouvent au bureau ou en télétravail. La flexibilité de plus en plus importante du travail n’exonère pas l’employeur de cette obligation, et le conduit même à renforcer son contrôle afin de s’assurer que les durées maximales de travail ne soient pas dépassées par les salariés.

Talent management

Grand Prix de l'ANDRH : à vos votes !

Chers adhérents, place à vos votes ! En 2022, l'ANDRH a lancé son Grand Prix. Un prix pour récompenser des projets RH exceptionnels et inspirer toute la communauté de nos membres et au-delà. Nous souhaitons mettre en lumière les pratiques RH responsables de l’année en matière de business, de care, d'inclusion et d'environnement. A vous de jouer ! Chaque adhérent de l'ANDRH peut élire son projet coup de cœur parmi les 22 projets sélectionnés dont vous trouverez le détail ci-dessous.