< Actualités

Quelles priorités et indicateurs RH face aux mutations de mon entreprise ?

Chaque entreprise fait face à des besoins d’adaptation. Les enjeux RH sont nombreux et la fonction a un rôle majeur à jouer, en tant que partenaire clé de la mise en œuvre de la stratégie d’entreprise. Décryptage des priorités et indicateurs RH appliqués à 4 situations de mutation, dans cet article rédigé par Pascal Hache (Sia Partners) pour le magazine de l'ANDRH.
Sommaire

Extrait du Grand Angle publié dans le numéro de mai du magazine de l’ANDRH 

1) en situation de sauvetage : réduction des coûts et absentéisme pour raison de santé

Cette première catégorie concerne les entreprises devant très rapidement engager une démarche de repositionnement stratégique ou d’efficacité opérationnelle (réduction des coûts / effectifs). Ces entreprises font face à des enjeux de survie.

C’est le cas du secteur de l’industrie aéronautique, où l’effondrement de la demande traditionnelle pousse les entreprises à réinventer leurs business model, tout en intégrant des réponses aux priorités d’avenir (urgence climatique).

En résultent plusieurs priorités pour la fonction RH :

  • intégrer et faire intégrer l'urgence de la situation,
  • piloter l’évolution des effectifs dans une logique de réduction des coûts
  • instruire une attention particulière à l’accompagnement des salariés et à la prévention des RPS.

Deux indicateurs à suivre en priorité :

  • La vitesse de mise en œuvre de la trajectoire de réduction des coûts.
  • Le taux d’absentéisme pour raison de santé : nombre de jours d’arrêt pour maladie / nombre total d’employés.

2) en situation de consolidation : le turn-over

Il s’agit des entreprises qui engagent des démarches de fusions, d’acquisitions ou de rapprochement avec des concurrents en difficulté, afin de consolider leur positionnement et de conquérir des parts de marché.

"Les rapprochements et fusions-acquisitions ont atteint le montant record de 4 900 milliards d'euros dans le monde en 2021."

Indépendamment du ralentissement probable en 2022 au regard de la crise géopolitique en Russie, les activités de rapprochements et de fusions-acquisitions ont atteint le montant record de 4 900 milliards d'euros dans le monde en 2021, dont 133,6 milliards en France.

Pour la fonction RH, la priorité est de contribuer à la création de valeur :

  • identifier les salariés clés (revue de personnel, cartographie des compétences)
  • éviter la fuite des compétences nécessaires à la pérennité de la nouvelle organisation (travail sur l’employee value proposition, accompagnement des parcours professionnels, talent management).

L’indicateur à suivre en priorité :

  • taux de turn-over : [(Nombre de départs sur l'année en cours + le nombre d’arrivées) /2] / Effectif au 1er janvier de l'année en cours.

3) en situation de développement : la maîtrise des compétences

Ces entreprises disposent des ressources nécessaires (financières et humaines) permettant d’engager, par exemple, une diversification d’activités ou un recentrage sur des marchés à plus forte valeur ajoutée. Ceci implique souvent une rupture culturelle dans l’ADN de l’entreprise.

"Dans le contexte d’évolution rupturiste du modèle économique, la fonction RH doit garantir en priorité l’adéquation des compétences avec l’évolution du besoin de l’entreprise."

C’est le cas pour TotalEnergies, qui a engagé une évolution stratégique majeure vers les énergies vertes, avec en ligne de mire un objectif de neutralité carbone à 2050. Cette diversification implique une évolution forte des métiers et des compétences du Groupe.

Dans le contexte d’évolution rupturiste du modèle économique, la fonction RH doit garantir en priorité l’adéquation des compétences avec l’évolution du besoin de l’entreprise.

Et donc faire évoluer l’ensemble des dispositifs RH liés au développement des compétences : GPEC, formation, recrutement, talent management, etc.

L’indicateur à suivre en priorité : 

  • L’évolution du niveau de maîtrise des compétences cibles (à aligner avec le processus d’évaluation et de management de la performance).

4) en situation d’accélération : la vitesse et le nombre de recrutements

Ces entreprises sont positionnées sur des marchés très résilients en période de crise et/ou disposent d’une forte capacité d’innovation technologique : elles peuvent prendre des parts significatives sur de nouveaux segments de marché.

"L’accélération engendre nécessairement un besoin de croissance des effectifs afin de disposer des meilleures expertises, dans les bons dimensionnements, au bon endroit et au bon moment."

Dans le secteur des technologies, plusieurs entreprises ont engagé leur développement vers le marché du metaverse. C’est une guerre des talents qui est en cours, dont la victoire est synonyme d’avantage concurrentiel sur des marchés encore ouverts. Il faut être le premier à capter les meilleurs profils sur les métiers clés : Metaverse Architect, Metaverse Game Scripter, Metaverse Designer, etc.

L’accélération engendre nécessairement un besoin de croissance des effectifs afin de disposer des meilleures expertises, dans les bons dimensionnements, au bon endroit et au bon moment. 

La fonction RH doit mettre la priorité sur :

  • le recrutement et l’intégration des nouvelles recrues,
  • l’évolution des pratiques vers plus d’agilité et plus de réactivité.

Les indicateurs à suivre en priorité :

  • Le taux d’atteinte de l’objectif de recrutement (et sa rapidité de réalisation).

Pour démontrer l’importance et les résultats de sa contribution à l’atteinte des ambitions de l’entreprise, la fonction RH doit s’appuyer sur un pilotage robuste, resserré autour des indicateurs de performance essentiels, simples et compréhensibles de tous. Et elle ne peut pas faire l’économie d’un vrai marketing de son action !

Pour aller plus loin

Les intervenant(e)s
Pascal Hache,
Managing director, Sia Partners
Photo : Canva
Lectures liées
Le magazine de l'ANDRH

Devenir conseiller prud’homme, découvrez le témoignage d’Alexis Berthel (ANDRH Savoie-Mont Blanc)

Alexis Berthel est DRH et conseiller prud’hommal. Il est revenu, avec 3 autres adhérents conseillers et juges prud’hommaux, sur les raisons de cet engagement et la formation nécessaire pour effectuer cette mission.

Le magazine de l'ANDRH

Marque employeur : collaboration RH/marketing, le pari gagnant de Cegos

La direction RH et la direction marketing du groupe Cegos travaillent ensemble depuis maintenant 7 ans sur leur marque employeur et leur parcours candidat. Retour sur cette collaboration riche d’enseignements, avec Christophe Le Bars, son ancien DRH (membre ANDRH 92 Sud), et Louise Fontana, content & social manager (interview publiée dans le magazine de l'ANDRH).

Le magazine de l'ANDRH

Talent management : et si vous mettiez en place des voyages d'échange inter-entreprises ?

Nicolas Combes, DGA de la Saline royale d’Arc-et-Senans et président ANDRH Franche-Comté a mis en place dès 2015 des voyages d’échange de compétences inter-entreprises pour ses équipes. Aujourd’hui réalisés à l’échelle européenne et co-financés par Erasmus+, ces voyages de quelques jours sont l'occasion de monter en compétences et d'innover, à tous les niveaux. Un témoignage publié dans le magazine de l'ANDRH.