< Actualités

Ce qu'il faut retenir du protocole sanitaire en entreprise

Face à la reprise épidémique, une nouvelle version du protocole national d'entreprise (PNE) a été publiée. Nous profitons de la sortie de ce protocole pour vous partager les points d’attention à avoir sur cette nouvelle version ainsi que de la mise à jour du 8 décembre 2021.
Sommaire

Le protocole national d’entreprise

Le protocole national d’entreprise semble faire ses preuves en France et démontre que l’ensemble des mesures mises en place, permet de limiter la propagation de l’épidémie. Mais face à l’augmentation du nombre de cas, il devient urgent de l’adapter.

Les entreprises sont conviées à reprendre le dialogue social de proximité afin de définir les mesures sanitaires à renforcer au sein de leur organisation. Parmi les recommandations, nous noterons les adaptations suivantes : mise en place d’horaires décalés, gestion des flux de circulation, seuil maximum de personnes dans les salles de réunion...

 Aussi, le protocole souligne l’importance d’aérer de façon naturelle (portes et/ou fenêtres ouvertes en permanence ou à défaut au moins 5 minutes toutes les heures) et/ou de recourir à un système de ventilation mécanique afin d’assurer la circulation de l’air et son renouvellement. L’idée à retenir : plus vous avez un nombre de personne important dans une salle, plus il faut veiller à l’aération de vos locaux.

Les autres dispositions modifiées du protocole concernent :

  • Les réunions en audio ou en visioconférence doivent être privilégiées. Lorsqu’elles doivent se tenir en présentiel, les réunions doivent être organisées dans le strict respect des gestes barrières, notamment le port du masque, les mesures d’aération/ ventilation des locaux ainsi que les règles de distanciation (au moins 1 mètre avec masque).
  • Le port du masque est systématique au sein des entreprises dans les lieux collectifs clos.

Les autres dispositions restent en mesure.

Le protocole mis à jour le 8 décembre 2021 concerne deux sujets principalement 

 

  • Le télétravail : le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion recommande 2 à 3 jours de télétravail par semaine. 

Point d’attention : de nombreux contrôles seront réalisés prochainement dans les entreprises afin de vérifier l’application du protocole. 

C'est d'ailleurs ce que souligne la ministre du Travail Élisabeth Borne en annonçant un objectif de " 5000 contrôles par mois ".

Enfin Jean Castex prévient que si la recommandation n'était pas suffisante il sera amené à passer à une obligation du télétravail.

  • Suspension des temps conviviaux professionnels : les pots de départ, les séminaires et les moments festifs de fin d’année.

Ayant une valeur de recommandation, il en va de la responsabilité de chacun d'éviter des mesures plus restrictives pour les organisations en respectant les mesures annoncées.

Pour aller plus loin 

Lectures liées
Covid-19

Covid-19 : Quelles évolutions pour les mesures sanitaires ?

Lors de sa conférence de presse du 20 janvier, le Premier ministre Jean Castex a annoncé les prochaines dates de mise en application des nouvelles mesures sanitaires et du passe vaccinal. Tour d’horizon de ce qui se profile dans le monde du travail, différents secteurs économiques et la société en général.

Covid-19
Télétravail

Actualité presse de l'ANDRH

Retrouvez l’actualité de l’ANDRH dans la presse depuis le 1er janvier 2022.