← Actualités

Vieillissement, emploi, immigration... : les perspectives démographiques pour 2050

Les enjeux démographiques relatifs à l’emploi et à l’économie vont apporter des changements majeurs dans le monde du travail. Tour d’horizon des principales tendances à prendre en compte pour préparer l’avenir. Cet article est issu du dossier "International" du magazine de l'ANDRH (n° juillet-août 2023).
Sommaire

Selon les estimations de l'Organisation des Nations Unies (ONU)), voici les enjeux démographiques majeurs liés à la population mondiale d'ici 2050 :

Croissance de la population portée par l'Asie et l'Afrique subsaharienne

La population mondiale, aujourd’hui de 7,8 milliards, devrait atteindre environ 9,7 milliards de personnes d'ici 2050. Une grande partie de cette croissance démographique sera concentrée en Afrique subsaharienne et en Asie.

Les projections de l’ONU indiquent que l'Afrique subsaharienne devrait être la région du monde avec la plus forte croissance démographique d'ici 2050.

La région devrait voir sa population augmenter considérablement en raison de taux de fécondité élevés, de la baisse de la mortalité infantile et d'une augmentation de l'espérance de vie.

Concernant l’Asie, le continent devrait connaître une croissance démographique relativement modérée d'ici 2050 et l'Inde pourrait dépasser la Chine en tant que pays le plus peuplé du monde d'ici 2050.

Dans certains pays dits « développés », on observera en revanche un ralentissement de la croissance démographique ou même une diminution de la population en raison du vieillissement et de faibles taux de fécondité. La population de l'Europe est ainsi projetée à se stabiliser ou diminuer légèrement d'ici 2050, principalement en raison du vieillissement de la population, des taux de fécondité bas et d'une faible immigration.

Vieillissement de la population, notamment en Europe

Le vieillissement de la population s'accélérera dans de nombreux pays, en particulier dans les pays dits « développés » (Europe, Amérique du Nord, Australie et Japon).

Ce vieillissement de la population aura notamment des implications importantes sur la demande de soins de santé, de retraite et sur la participation à la population active.

Pressions sur l'emploi

La croissance démographique évoquée précédemment et l'urbanisation pourront créer des phénomènes de pressions sur l'emploi. Ces effets se feront notamment sentir dans les régions du monde où la création d'emplois ne suivra pas le rythme de la croissance de la population active.

Pénurie de main-d'œuvre qualifiée

Dans certaines régions, il pourra y avoir une demande accrue de main-d'œuvre qualifiée, notamment dans les secteurs de la santé, de l’intelligence artificielle et de l’information. Dans le même temps, d'autres régions pourraient faire face à une pénurie de compétences spécifiques.

Des mouvements migratoires à l'échelle internationale 

Au regard des évolutions démographiques, économiques et environnementales, les mouvements migratoires continueront d'avoir un impact à l’échelle mondiale sur la composition des pays. Les pays faisant face à une pénurie de main-d’œuvre qualifiée pourraient notamment avoir recours à l’immigration pour répondre à leurs besoins de recrutement.

Urbanisation, notamment dans les pays dits « en développement »

Alors qu’environ 50% de la population mondiale vit dans des zones urbaines, l’Organisation des Nations Unies prévoit que ce taux devrait augmenter jusqu’à 68% d’ici 250. La croissance urbaine sera plus forte en Afrique et en Asie.

Et pour la France ?

Une croissance démographique portée par l’immigration

Les prévisions démographiques concernant la France projettent une croissance de la population, avec un rythme de croissance moins élevé que par le passé. Cette croissance démographique est principalement expliquée par l’immigration, qu’elle provienne de l’Union européenne ou non.

Un vieillissement de la population française

La France ne sera pas épargnée par le phénomène de vieillissement de sa population. Les impacts se feront notamment sentir dans les secteurs de la santé, des services aux personnes âgées, et sur les systèmes de retraite.

Un taux de fécondité plus élevé que la moyenne des pays développés

Avec un taux de fécondité s’élevant à environ 1,9 enfant par femme depuis les années 2000, la France se situe en haut du classement des pays développés. Ces résultats s’expliquent notamment par les services de soutien aux parents (gardes, système de santé…). Pour l’avenir de la fécondité en France, les prévisions sont variables et se situent autour de 1,8 à 2 enfants par femme.

Pour aller plus loin

Photo : Canva
Lectures liées
Recrutement

Replay - Carrière RH : le marché du recrutement RH en 2024

Evolution des rémunérations, compétences recherchées, secteurs d'activité demandeurs, profils RH prisés à l'heure actuelle... Découvrez les dernières tendances du marché du recrutement RH !

Futur du travail

Anne Doré (ADHEL & Clusif) : "Le RH a un rôle clé à jouer dans la cyber résilience"

En matière de cybersécurité, l’anticipation reste de mise. Si l’on a tendance à croire qu’une attaque cyber ne touche que les grands groupes, Anne Doré, fondatrice d’ADHEL et secrétaire du Clusif incite l’ensemble des entreprises à se prémunir d’une attaque afin de ne pas être pris au dépourvu.

International

Replay - La nouvelle RSE / CSRD : comprendre et se conformer aux nouvelles normes sociales en 2024

Véritable bouleversement dans le paysage du "reporting extra-financier", la Corporate Sustainability Reporting Directive (CSRD), entrée en vigueur le 1er janvier 2024, impose de nouvelles obligations aux employeurs.