< Nos communiqués et annonces

Communiqué de presse

ANDRH/APEC - Rémunération des cadres RH - Décembre 2019

Une rémunération qui progresse dans les fonctions RH notamment via l’augmentation de la part variable
L’ANDRH et l’Apec dévoilent la nouvelle édition du baromètre « Rémunérations des cadres RH».

Les enseignements à retenir : 

  • La rémunération des cadres de l’administration des RH progresse
Le salaire brut annuel médian des cadres de l’administration des RH est de 48 K€ en progression de +2 points par rapport aux années précédentes.

  • Plus de la moitié des cadres en RH bénéficient d’une part variable 
La part du variable progresse et est constituée pour l’essentiel d’une prime sur objectif. Dans le développement des RH, les cadres sont davantage concernés par une commission sur le chiffre d’affaires de l’entreprise (17 % d’entre eux), une composante qui concerne principalement les cadres du conseil.

  • D’autres éléments complètent la rémunération des cadres en RH : 
  • 33 % des cadres en RH bénéficient d’un intéressement, 
  • 28 % d’une participation,
  • 25 % d’un plan d’épargne d’entreprise.

Age, fonction, secteur, région : principaux facteurs déterminants de la rémunération des cadres


La rémunération des cadres RH augmente avec l’âge et la durée d’expérience professionnelle. Les salaires progressent régulièrement au cours de la première partie de la vie professionnelle (de 38 k€ en début de carrière à 47 k€ de 30 à 39 ans), puis la progression ralentit. Elle tend même à disparaître à partir de 50 ans.

La responsabilité hiérarchique est également essentielle pour la rémunération : 46 % des cadres de la fonction Administration des RH exercent une responsabilité hiérarchique pour seulement 19 % en développement des RH. Ainsi, les cadres responsables d’un budget ou d’une équipe ont un salaire plus élevé que celui des cadres sans responsabilités.

La taille de l’entreprise et le secteur d’activité restent déterminants pour la rémunération des cadres en RH. Parmi les cadres en RH en poste, 68% le sont dans le secteur des services, et 20% dans le secteur de l’industrie qui propose des salaires plus élevés.

La localisation des postes a aussi une influence majeure sur les salaires. Les cadres en RH qui travaillent en Ile-de-France sont mieux rémunérés que ceux qui travaillent dans les autres régions : l’écart est de 13 % dans l’administration des RH, de 15 % dans le développement des RH et de 21 % pour les postes de la direction des RH.

L’écart entre le salaire médian des hommes et celui des femmes est aussi élevé que dans les autres fonctions alors que la fonction RH est l’une des plus féminisées.


À Télécharger
CP ANDRH APEC Rémunération des cadres RH Décembre 2019
146,48 Ko
Barometre Rémunération des cadres RH Décembre 2019
221,06 Ko
Lectures liées
Communiqués et annonces

Enquête ANDRH - Rentrée sociale : s’adapter aux nouvelles réalités

L’ANDRH révèle aujourd’hui les résultats d’une enquête réalisée auprès de 462 décideurs RH sur le contexte social et économique des entreprises, l’évolution des politiques de rémunération, l’impact de la Loi santé, le climat et l’actualité sociale.

Communiqués et annonces

Les lauréats de la 8eme édition du prix du DRH Numérique 2021 de l'ANDRH

Le prix du DRH Numérique de l’ANDRH, événement de référence de l’écosystème RH et digital, propose pour cette 8ème édition un nouveau format mettant à l’honneur l'innovation RH, l'inclusion numérique et l’écologie sous le prisme du digital.

Communiqués et annonces

Après l’hybride, quels enjeux du futur du travail pour l’entreprise ?

Deux ans après le début de la pandémie de COVID-19, l’ANDRH (Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines) et BCG publient la deuxième édition de leur enquête sur le futur du travail. Menée auprès de 588 professionnels RH français (DRH, responsables RH etc.) cette analyse les interroge sur l’impact de la crise et leur vision du futur du travail à horizon 2025.