Personnel, la revue de l’ANDRH

Portrait de Nathalie Avramesco, DRH d'Octo Technology, en 3 pratiques RH | Personnel n°393

Portrait de Nathalie Avramesco, DRH d'Octo Technology, en 3 pratiques RH | Personnel n°393

DRH d'Octo Technology depuis 2016, Nathalie Avramesco s'est prêtée au jeu d'un portrait de DRH en trois pratiques pour Personnel, paru dans le numéro double de janvier-février 2019. Fonction RH agile, cooptation, entretiens à la carte... Retrouvez son portrait ainsi que les trois pratiques RH qu'elle a souhaité partagées avec nos lecteurs.

Extrait de la rubrique "se professionnaliser" du numéro de janvier-février 2019 de Personnel, la revue de l'ANDRH. Retrouvez le numéro complet en ligne dans sa version enrichie dans Personnel +, l'espace réservé aux abonnés.  

1. Une fonction RH agile

#managementvisuel #gestiondeprojet #autonomie

Alors que l’agilité est dans l’ADN de l’entreprise, l’équipe RH (une quinzaine de personnes) ne pouvait conserver un fonctionnement classique. « Nous utilisons le management visuel. Les murs de nos bureaux sont tapissés de paperboards, le tout représenté soit à l’aide de la facilitation graphique, soit de post-it. »

L’agilité se concrétise notamment à travers :

  • un stand-up bimensuel où chacun fait un point d’avancement sur ses projets et son « run » (gestion du quotidien), en demandant éventuellement de l’aide ;
  • une rétrospective mensuelle pour identifier les actions d’amélioration continue ;
  • un moodmeter hebdomadaire de la tribu avec l’appli ZestMeUp : « Si un Octo note son humeur à 2,5 ou moins, un échange est organisé avec son manager » ;
  • le flexoffice : « Toutes les semaines, chacun change de place dans l’open space, ce qui permet de favoriser les échanges entre équipes. »

Pour mettre en place ces pratiques, un accompagnement par un coach agile Octo a été organisé. L’entreprise en dispose d’une vingtaine, en interne, qui aide les clients maison à passer du cycle en V à l’approche agile.

2. La cooptation

#recrutement #engagement

« Avec 25 % de croissance chaque année, la seule chose qui nous permettrait de faire mieux, c’est de pouvoir recruter davantage. » Cela dit, il faut ajouter que l’entreprise est extrêmement exigeante dans ses recrutements, en termes d’expertise comme de personnalité. Raison pour laquelle elle a mis en place une politique de cooptation largement incitative. « Un Octo nous envoie un mail avec le CV de la personne qu’il souhaite recommander en justifiant son choix en quelques lignes. Si la période d’essai de la personne cooptée est validée, il touche une prime de 2 500 €. Nous avons également mis en place une prime de repérage (lorsque l’Octo a identifié un candidat potentiel sans bien le connaître) qui s’élève à 1 000 €. » Aujourd’hui la cooptation représente 50 % des recrutements de l’entreprise.

3. Les entretiens « à la carte »

#recrutement #évaluation #singularité

Pour les recrutements, l’un des objectifs est de s’assurer que le candidat pourra s’épanouir au sein de la communauté. Les candidats sont ainsi invités à vivre une aventure expérientielle « à la Octo ». Le candidat choisit le format de son entretien parmi trois possibilités : classique ; « dessine-moi ton profil » : « Nous laissons un quart d’heure au candidat pour dessiner, sur un paperboard, son arbre de compétences, ce qui le fait lever le matin, ce qu’il vient chercher chez Octo, etc. Le candidat est ainsi le leader de l’entretien puisqu’il décide de ce qu’il veut bien nous montrer. Nous avons créé une boîte à créativité – crayons, feutres de couleurs, post-it, gommettes –, qui s’enrichit au fur et à mesure des feedbacks de nos candidats » ; « le classement par ordre d’importance de ses motivations » à l’aide du jeu de cartes « moving motivators » (autour de dix désirs intrinsèques : curiosité, honneur, acceptation, relations sociales, statut…).

Octo Technology, c’est quoi ?

Octo Technology est un cabinet de conseil et de réalisation en IT créé en 1998 : une ESN (Entreprise de services du numérique), mais à la culture très atypique et très forte. Avec une croissance d’environ 25 % par an depuis plusieurs années consécutives, elle compte aujourd’hui près de 550 salariés, les « Octos », et vise à dépasser les 600 dans un an.

Aujourd’hui organisée en équipes autonomes autogérées, les « tribus », ses pratiques managériales, ainsi que la confiance et l’autonomie accordées à chacun ont contribué à en faire un cabinet IT à la fois attractif et singulier.

Partager cette publication :

Articles similaires :