< Actualités

Ce qui change au 1er janvier 2023

L’année 2022 a été une année particulièrement marquante pour la vie des français : inflation record, crise énergétique, tensions géopolitiques... Au 1er janvier, de nombreuses évolutions sont attendues dans divers domaines : emploi, logement, transports, consommation... Mettez-vous à jour sur les nouveautés de ce début d’année !
Sommaire

Emploi

  • Le SMIC va atteindre 1 709,28€ bruts par mois, soit 1 353€ nets pour 35 heures hebdomadaires

Depuis le 1er août 2022, le SMIC était fixé à 1329€ nets, il augmente donc de 1,8%.

  • Impossibilité pour l’employeur de verser le salaire du collaborateur vers le compte d’un tiers

2 exceptions demeurent : mineurs non émancipés & héritiers ou notaire d’un salarié décédé

  • Obligation de participation financière du salarié en cas de mobilisation du CPF

Un amendement au projet de loi de finances pour 2023 prévoit que le titulaire du CPF participe financièrement s’il souhaite le mobiliser dans le cadre d’une formation, d’une VAE, ou d’un bilan de compétences.

  • Nouveau montant de 6 000€ pour l’aide à l’embauche d’alternants

Auparavant, cette aide s’élevait à 5 000€ pour l’embauche d’un alternant mineur, et à 8 000€ pour un majeur. Le montant est donc revalorisé pour les mineurs, et raboté pour les majeurs.

  • Augmentation de l’indemnité de télétravail versée aux agents de la fonction publique

Le montant de l'indemnité, fixé initialement à 220 € par an, sera désormais de 253,44 € par an.

  • Fin du régime dérogatoire des indemnités complémentaires d'activité partielle

Les indemnités complémentaires aux indemnités d’activité partielle seront assujetties et déclarées comme des revenus d’activité.

Logement

  • Prolongation du bouclier tarifaire sur les prix de l’énergie : hausse des tarifs de gaz et d’électricité limitée à 15%

Sans ce bouclier tarifaire, les ménages qui se chauffent au gaz connaîtraient une augmentation de leurs factures, par mois, de 200€, au lieu de 25€, avec le bouclier.

  • Evolution des critères du logement décent

Un logement pourra être qualifié de décent, et pourra être proposé à la location, lorsque sa consommation d’énergie ne dépassera pas 450 kWh/m2, selon le critère de performance énergétique (DPE).

  • Suppression définitive de la taxe d’habitation sur la résidence principale
     
  • Paiement d’un forfait en l’absence de compteur Linky

Les ménages refusant d’installer un compteur Linky, et n’ayant relevé aucun index de consommation depuis 1 an, devront payer 8,30€ tous les 2 mois.

Transports

  • Prime de 100€ pour les nouveaux covoitureurs

Les conducteurs qui se lanceraient dans le covoiturage de courte distance, à partir du 1er janvier 2023, pourraient recevoir une prime de 100€.

  • Indemnité carburant de 100€ pour les travailleurs modestes

Cette indemnité sera versée aux 10 millions de travailleurs les plus modestes en France qui utilisent leur véhicule pour se rendre au travail.

  • Hausse de 12% du prix du Passe Navigo : de 75,20€ à 84,10€ par mois

Argent et consommation

  • Fin du démarchage commercial à partir de numéros en 06 ou 07

Les plateformes de démarchage devront utiliser des numéros commençant par 09.

  • Le taux de rémunération du PEL passe de 1 à 2% pour les plans ouverts au 1er janvier 2023

Pour aller plus loin 

Photo : Canva
Lectures liées
Actualité sociale

Mémo ANDRH - Grève : 6 solutions pour anticiper et s'organiser

A la veille d'une nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites, mardi 31 janvier, de grandes perturbations dans les transports publics sont à prévoir. Pour maintenir leur activité et permettre aux salariés non-grévistes de travailler, les entreprises doivent anticiper et s'organiser. Quelles sont les solutions qui leur sont offertes ?

Actualité sociale

Calendrier RH : vos dates clés pour 2023

Index senior, réformes des retraites, passeport de prévention, l’année 2023 va apporter son lot de changements et de temps forts pour la fonction RH ! Tour d’horizon des éléments et des dates clés à ajouter d’ores et déjà à votre calendrier.

Actualité sociale

Abandon de poste et présomption de démission : où en est-on ?

Adoptée dans la loi " marché du travail ", la présomption de démission lors d'un abandon de poste prévoit que les salariés n’auront plus droit aux allocations chômage en cas d’abandon de poste. Décryptage.