← Actualités

Seniors, réforme des retraites… ce qu’il faut retenir

Les contours de la réforme des retraites ont été dévoilés récemment et son objectif est clair : l’équilibre du système de retraite avec un gain estimé à 17 milliards d’euros en 2030, selon Bruno Lemaire, ministre de l’Economie et des Finances. A partir de 2030, la plupart des salariés auront à travailler 2 ans de plus pour pouvoir prétendre à la retraite. Une décision largement rejetée par l’opposition et les syndicats qui se disent prêts à appeler à la mobilisation.
Sommaire

Cet article n'est peut-être plus à jour ! Découvrez notre actualité plus récente consacrée à la réforme des retraites en cliquant ici !

Une réforme débattue au début du mois de février

La réforme sera débattue au Parlement par l’intermédiaire d’un projet de loi de financement de la Sécurité Sociale rectificatif, au début du mois de février. La réforme sera présentée en conseil des ministres le 23 janvier.

Les 8 principales organisations syndicales (CFDT, CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, UNSA, FSU et Solidaires) ont annoncé une journée de mobilisation contre le projet gouvernemental de réforme des retraites le jeudi 19 janvier.

Ce qu’il faut retenir, en bref :

L’âge légal de départ à la retraite sera reculé progressivement à 64 ans d’ici à 2030, contre 62 ans actuellement, à hauteur de trois mois par an à partir du 1er septembre 2023.

La durée de cotisation passera de 42 ans aujourd’hui à 43 ans (172 trimestres) en 2027, à raison d’un trimestre en plus par an.

Les petites pensions seraient portées à 1 200 euros brut par mois, pour une carrière complète.

Une grande partie des régimes spéciaux serait supprimée pour tout nouvel embauché (RATP, EDF, Banque de France, les clercs de notaires etc.).

L’emploi des seniors au cœur de la réforme

La réforme des retraites prévoit également un volet d’actions consacré à l’emploi des seniors :

  • l’accès à la retraite progressive serait élargi
  • le cumul emploi-retraite serait créateur de droit (et pourrait ainsi augmenter le montant de la pension)
  • le compte épargne-temps universel (CETU) serait créé
  • la négociation sur l’emploi des séniors deviendrait obligatoire
  • un index senior serait créé dès 2023 dans les entreprises de plus de 1 000 salariés et en 2024 pour celles de plus de 300 salariés, afin de mesurer et d'afficher le taux de personnes en fin de carrière dans leurs effectifs

Découvrez le détail des mesures annoncées par Elisabeth Borne le 10 janvier 

La question de l’emploi des seniors, et des deuxièmes parties de carrière se posent ainsi de façon accrue pour notre fonction. Le taux de chômage augmente en effet au fur et à mesure que les seniors prennent de l’âge. Il est ainsi de 5,2% chez les 50-54 ans, passe à 6% chez les 55-60 ans, et atteint 6,9% pour les 60-64 ans.

Participez à notre webinar « Talent management : développer des filières d’expertise » !

Pour aller plus loin

Les intervenant(e)s
Anaïs Coulon,
Responsable Editorial & Contenus, ANDRH
Victoire Cunit,
Cheffe de projet, droit social, ANDRH
Photo : Canva
Lectures liées
Actualité sociale

Mémo - Comprendre la complémentaire santé

Découvrez dans ce mémo l'ensemble des informations sur la complémentaire santé, des personnes concernées à sa mise en place.

Actualité sociale

Enregistrement clandestin : La preuve déloyale désormais recevable dans les contentieux prud’homaux

La Cour de cassation admet désormais qu'une partie, employeur ou salarié, puisse utiliser, sous certaines conditions strictes, une preuve obtenue de manière déloyale pour faire valoir ses droits.

Actualité sociale

Vos ressources RH pour anticiper les Jeux Olympiques 2024

L'ANDRH se mobilise pour vous fournir les ressources clés et nos conseils pratiques pour anticiper au mieux l'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ! Cet article sera mis à jour et complété au fil des semaines pour vous guider au mieux dans votre pratique RH.