< Actualités

Grève interprofessionnelle du mardi 18 octobre : l’essentiel à savoir

A l’appel de la CGT, une journée de manifestation et de grève nationale interprofessionnelle est organisée mardi 18 octobre. FO, Solidaires et FSU ont déjà annoncé rejoindre le mouvement et de fortes perturbations sont à prévoir côté SNCF, RATP, ou encore au sein de l’Education nationale et du secteur hospitalier. Décryptage des règles à savoir.
Sommaire

Le droit de grève des salariés du privé

Les salariés qui veulent utiliser leur droit de grève n'ont pas à respecter de préavis. Le salarié gréviste n'est pas obligé d'informer son employeur de son intention d'exercer son droit de grève.

D'autre part, le blocage de l'accès à un site et l'occupation des locaux afin d'empêcher le travail de non-grévistes sont des actes abusifs.

Le droit de grève dans la fonction publique 

Les agents publics ont le droit de faire grève, mais son exercice est soumis à un préavis et fait l'objet de certaines limitations. 

Des règles différentes s'appliquent en fonction de la fonction publique concernée (territoriale, hospitalière et d'Etat). 

Les droits des salariés en cas de grève des  transports

Un salarié qui ne peut se rendre sur son lieu de travail, ou arrive en retard en raison d'une grève des transports n'est pas considéré en faute. Afin de pouvoir être rémunéré, ce dernier peut recourir au télétravail si ses tâches sont réalisables à distance et avec l'accord de l'employeur.

De même, l'accord de l'employeur est nécessaire afin de pouvoir quitter son poste plus tôt.

En cas d'impossibilité de télétravailler, et si les deux parties sont d'accord, il est possible de rattraper les heures non effectuées dans la semaine, de prendre un jour de congés payés ou encore de prendre un jour de RTT.

Pour aller plus loin

Photo : Canva
Lectures liées
Actualité sociale

Mémo ANDRH - Rachat de RTT : mode d’emploi

La loi de finances rectificative 2022 permet aux salariés volontaires et avec l'accord de l'employeur, de monétiser tout ou partie de leurs repos acquis du 1er janvier 2022 au 31 décembre 2025. Récap des modalités pratiques de mise en œuvre de ce dispositif.

Droit du travail
Actualité sociale

L’essentiel de la loi sur le fonctionnement du marché du travail

Alors qu’Olivier Dussopt, ministre du Travail a récemment indiqué que le plein emploi - soit un chômage de 5% - était "toujours atteignable" d’ici 2027, la loi portant "mesures d’urgence relatives au fonctionnement du marché du travail en vue du plein-emploi" a été adoptée le 17 novembre. VAE, abandon de poste, réforme de l’assurance-chômage… récap des mesures à connaître pour anticiper sa mise en place.