< Actualités

Travailleurs expérimentés, l'ANDRH prend position !

A l'aube de l'application complète de la réforme de l'assurance chômage, l'ANDRH se mobilise et fait des propositions concrètes pour l'emploi des seniors.
Sommaire

La réforme de l’assurance chômage semble nécessaire mais ne permettra pas de répondre aux problèmes de recrutement que traversent les entreprises. Les travailleurs expérimentés constituent un vivier de compétences à ne pas négliger.

Les propositions concrètes de l’ANDRH pour l’emploi des seniors

Pour préserver la santé des demandeurs d’emploi, l’ANDRH propose d’étendre le suivi des services de Santé au Travail aux personnes au chômage. La corrélation entre chômage et dégradation de la santé est clairement établie. Elle se traduit par une aggravation des risques d’accidents, de maladies chroniques, d’addictions ou de problème de santé mentale. Plus la période de chômage s’allonge, plus les risques augmentent. Les seniors étant particulièrement touchés par des phénomènes de chômage de longue durée, ils sont une cible privilégiée des mesures de prévention et de maintien de la santé.

A lire : le chômage, un problème de santé publique majeur

Les seniors représentent un million de personnes au chômage. L’ANDRH propose de lancer un plan, sur le modèle du plan « Un jeune, une solution », intitulé « Un travailleur expérimenté, une solution ». 

Ce plan pourrait comprendre :

  • Un allègement des cotisations sociales​,
  • La création de dispositifs de souplesse spécifiques à cette population
  • Des contrats d’apprentissage pour les plus de 50 ans​
  • Des contrats de professionnalisation senior avec un bonus CPF 

A lire : Agenda social, les DRH ont la parole !

Pour favoriser un retour à l’emploi rapide, il faut chercher une meilleure adéquation de la formation et des compétences avec les besoins des entreprises pour les travailleurs expérimentés. L’ANDRH propose de rendre la formation accessible à tous les plus de 55 ans dès l’inscription à Pôle Emploi et non plus à l’issue de la période d’indemnisation. Un abondement automatique du compte CPF à partir de 50 ans favoriserait la formation tout au long de la vie pour contrer l’obsolescence des compétences.

Les seniors ne doivent pas être les grands oubliés de la reprise. L’ANDRH propose une mesure de bonus-malus des CDD des personnes âgés de plus de 55 ans afin de favoriser leur recrutement. Ces CDD pourraient également être exclus du champ de calcul du recours au CDD prévu dans le projet de réforme de l’assurance chômage.

Pour aller plus loin

Lectures liées
Santé & QVT

[DOC] Webinar ANDRH - ADIXIO - Prévenir et gérer les conduites addictives en milieu professionnel

La crise sanitaire, en bouleversant les organisations du travail, a révélé l’importance de prévenir et de gérer les conduites addictives de leurs salarié.es.

Santé & QVT

Congés de fin d’année, pensez à déconnecter !

Vous êtes déjà en congés ou sur le point de l’être ? Un seul mot d'ordre pour votre bien-être et celui de vos collègues : déconnexion !

Santé & QVT

Qualité de Vie et des Conditions de Travail : Quels moyens pratiques de mise en œuvre pour les DRH ?

Faites le point sur la notion de QVCT et les moyens pratiques de la mettre en œuvre pour les (D)RH avec ce nouveau mémo ANDRH.