À la une

Discrimination raciale au travail : l'ANDRH rencontre Elisabeth Moreno

Discrimination raciale au travail : l'ANDRH rencontre Elisabeth Moreno

A l'occasion de la journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale, l'ANDRH a réuni un groupe de DRH engagé.es pour un échange privilégié avec Elisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances. La ministre a souligné l'importance du rôle des entreprises sur ces enjeux éminemment sociétaux et a salué l'engagement de l'ANDRH aux côtés des acteurs publics sur ces questions. 

Pour le 55ème anniversaire de cette journée de lutte contre la discrimination raciale, 10 DRH venant de toute la France ont partagé leurs analyses des phénomènes de discrimination raciale au travail et les pratiques qu'ils et elles mettent en place pour les contrer. Quelques exemples:

  • Un engagement fort et visible de la direction est indispensable. Dans certaines entreprises, les dirigeant.es ont des objectifs annuels de Diversité & Inclusion.
  • L'information et la formation permettent de définir les notions ainsi que le risque légal. Elles sont également utiles pour souligner les enjeux et les bénéfices associés à une plus grande diversité. Les cas pratiques et les mises en situation donnent des clés pour agir et réagir qu'on soit victime ou témoin de racisme dans l'entreprise. Ces formations gagnent à être dispensées à des groupes mixtes mêlant différents profils de l'entreprise (managers, salarié.es, représentant.es du personnel etc.). Ce type de formation est à maintenir, dans la mesure du possible, en présentiel pour être plus efficace.
  • Des process de recrutement et d'évolution de carrière clairs réduisent la part de subjectivité de ces décisions et donc le risque de discrimination. Les bons réflexes dans le recrutement et l'intégration sont à réaffirmer continuellement.
  • L'identification et le suivi d'indicateurs clés sont essentiels à la mesure d'impact.
  • Les cellules internes de lutte contre les discrimination sont efficaces pour faire remonter les cas lorsqu'elles sont indépendantes et placées en dehors de la direction RH.

Pour aller plus loin

Partager cette publication :

Articles similaires :